Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 11 novembre.

Edito du dimanche 11 novembre.

Notre communauté paroissiale célèbre en ce dimanche la fête de Saint Léon le Grand. Il intercède pour nous auprès de Dieu afin que nous avancions chaque jour davantage sur le chemin de la foi.

Durant son long pontificat de vingt et un ans (440-461), saint Léon se montra le gardien de l’orthodoxie, le défenseur de Rome et le pasteur attentif à mener son peuple vers la sainteté.

Gardien de l’orthodoxie
Saint Léon a guidé l’Église dans une plus grande compréhension du mystère de l’Incarnation. En cette année de la foi, il veut nous aider à progresser dans la recherche de la vérité, dans l’accueil de la foi de l’Église. « Nous désirons que cette Année suscite en chaque croyant l’aspiration à confesser la foi en plénitude et avec une conviction renouvelée, avec confiance et espérance » (Benoît XVI, Porta fidei, 9).

Défenseur de Rome
En ce dimanche 11 novembre, nous commémorons tous les morts pour la France. D’où viennent les guerres, d’où viennent les batailles parmi vous ? N’est-ce pas précisément de vos passions, qui combattent dans vos membres ? (Saint Jacques 4, 1-2). Homme de paix, saint Léon nous apprend du haut du Ciel à défendre la paix dans notre pays, nos familles, nos lieux de travail. Notre action doit prendre sa source dans la contemplation du Christ, afin que nous pensions comme Dieu pense et aimions comme Dieu aime.

Pasteur attentif
Saint Léon nous encourage à devenir des saints. « L’égalité que la Divinité du Fils possède inviolablement n’est pas altérée du fait qu’il est homme ; mais cette descente du Créateur vers la créature, c’est la montée des croyants vers les biens éternels » (Saint Léon, Sermon 25, 5e sur la Nativité). Pour gravir la montagne de la sainteté, nous devons entrer dans l’offrande de la pauvre veuve, dans la logique du don à la suite du Christ qui nous a aimés et S’est livré pour nous. La pauvre veuve a donné ce qu’elle avait, afin de posséder ce qu’elle ne voyait pas. Dieu est notre unique espérance. Saint Léon le Grand, priez pour nous !

Père Mathias Sütterlin, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011