Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2018 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « BIENVENUE A LA PAROISSE SAINT LEON

BIENVENUE A LA PAROISSE SAINT LEON



« LA PAROISSE VOUS ACCUEILLE POUR UN PETIT CAFÉ »
Tous les mardis de septembre de 8h30 à 9h30, vous
êtes les bienvenus au secrétariat pour ou faire connaissance ou passer un moment convivial !

Edito du Dimanche 16 septembre 2018
Qui est fou ?

Dimanche dernier, Michel Onfray affirmait sur
BFMTV : « C’est psychiatrique, aussi, de croire que
Jésus peut naître d’une mère vierge, mourir et ressusciter le troisième jour. » La folie de la foi chrétienne
relève-t-elle vraiment de la psychiatrie ?
Chaque dimanche nous proclamons la foi de
l’Église que nous avons reçue le jour de notre baptême : Jésus est « né de la Vierge Marie, a souffert
sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est
ressuscité des morts »
En ce dimanche, Jésus enseigne à Ses disciples
qu’il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il
soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les
scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
La Croix glorieuse que nous avons célébrée vendredi nous rappelle que la Croix symbolise la sagesse
de Dieu et Son amour infini révélé dans le don salvifique du Christ mort et ressuscité pour la vie du monde,
pour la vie de chacun d’entre nous.
Le langage de la croix est folie pour ceux qui vont à
leur perte, mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour
nous, il est puissance de Dieu, écrit saint Paul. Comme
l’écrit Benoît XVI, il a compris la parole de Jésus —
apparemment paradoxale — selon laquelle c’est seulement en donnant (« en perdant ») sa propre vie qu’on
peut la trouver et il en a conclu que la Croix exprime la
loi fondamentale de l’amour et est la formulation parfaite de la vraie vie. Si quelqu’un veut marcher à ma
suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et
qu’il me suive. Folie de notre réponse à la folie de la
Croix !
Mathias Sütterlin, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011