Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche des Rameaux 24 mars.

Edito du dimanche des Rameaux 24 mars.

ENTRONS DANS LA SEMAINE SAINTE En ce dimanche des Rameaux, nous acclamons Jésus qui monte à Jérusalem : Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient vers toi :

Il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne, un âne tout jeune. Nous tenons en main ce buis, comme les rameaux au temps de Jésus, pour acclamer le triomphe du Christ. Vous repartirez chez vous avec vos branches de buis pour les accrocher à un crucifix, une icône, une statue. C’est un témoignage de foi dans le Christ qui est vainqueur du péché et de la mort. Alors que la Croix est un symbole de mort, le buis vert annonce la victoire de la vie. La Croix est glorieuse, car Jésus crucifié manifeste l’amour infini de Dieu plus puissant que la mort. Pour nous le Christ S’est fait obéissant, jusqu’à la mort, et la mort sur une croix. Voilà pourquoi Dieu L’a élevé souverainement et Lui a donné le Nom qui est au-dessus de tout nom. Jésus Christ est le Seigneur.

Jeudi Saint, nous célébrerons la commémoration de la Cène du Seigneur, dernier repas que Jésus a pris avec Ses disciples. Il y a institué le sacrement de l’Eucharistie afin de continuer Sa présence dans le monde jusqu’à ce qu’Il vienne dans la gloire.

Vendredi Saint, nous célébrerons la Passion du Seigneur, en priant pour le salut du monde et en vénérant la Croix qui nous sauve. Le silence du Samedi Saint fera grandir en nous l’attente de la résurrection. Alors éclatera la joie de Pâques, joie qui débordera en cinquante jours de fête.

Approchons-nous avec confiance de la Croix de Jésus, source de tout amour et de tout pardon.

Père Mathias Sütterlin, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011