Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 21 avril 2013

Edito du dimanche 21 avril 2013

Sauve-nous !
Nous pouvons, à juste titre, nous sentir menacés par de grands périls : la gravité de la crise économique, les mensonges sur l’amour humain érigés en lois, le terrorisme toujours menaçant, que sais-je encore. Seigneur, sauve-nous !

Voilà une prière qui monte spontanément de nos coeurs.
Dans l’Ecriture, trois verbes, très souvent utilisés, caractérisent le salut : sortir de, passer à travers, entrer dans. Donnons quelques exemples :
Sortir de l’esclavage de l’Egypte, où malgré tout on mange bien, pour entrer en Terre promise…mais il faut passer à travers le désert, qui n’est pas confortable.
Sortir des ténèbres de notre péché, qui a un côté séduisant, pour entrer dans la lumière…mais il faut passer par la conversion à travers la mort au péché.
Sortir de cette vie, avec ses conforts évidents, pour entrer dans la vie éternelle… mais il faut passer par la mort de notre corps.
Sortir du confort apparent d’une France chrétienne, pour entrer dans une terre de mission, à la suite de Jésus…mais il nous faut passer par bien des épreuves pour faire advenir de Règne du Christ : annoncer la vérité sur l’homme avec persévérance et charité, annoncer la liberté des enfants de Dieu, alors que beaucoup de nos responsables veulent libérer l’homme par la mort de Dieu.
Seigneur, sauve-nous ! Le temps de Pâques, qui veut dire passage, nous invite à mesurer la gravité de cette prière. Le Bon Pasteur est celui qui fait sortir ses brebis, pour les conduire là où il est entré victorieux, en passant par sa passion et sa résurrection. Mais sommes-nous capables de recevoir le baptême qu’il a reçu ? L’Eglise universelle a un nouveau pasteur, qui semble vouloir nous emmener sur des nouveaux chemins. Pas forcément confortables. Les évêques de France ont un nouveau président et nous invitent à la résistance aux mensonges de ce monde, au prix d’une certaine persécution, s’il le faut. Nous allons accueillir un nouveau curé, et un nouveau vicaire. Sur quels chemins vont-ils nous emmener ? Dans toutes ces pâques que nous avons à vivre, nous savons que Jésus nous a précédés, qu’il nous accompagne. Nous savons que l’Esprit Saint nous a été donné. Seigneur, nous te rendons grâce de nous avoir sauvés, et nous attendons dans l’espérance que ce salut soit pleinement manifesté.

Jean Villeminot, diacre permanent

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011