Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 24 novembre 2013

Edito du dimanche 24 novembre 2013

Une royauté universelle
Ce dimanche est le dernier de l’année liturgique. C’est le moment de faire mémoire de tout ce que nous avons vécu avec le Christ au cours de cette année.

C’est le moment d’offrir à Dieu par le Christ tout ce que fut notre vie cette année. Et, nous couronnons ainsi toute cette année en célébrant le Christ-Roi, Roi de l’Univers. Cette dernière solennité de l’année fortifie notre espérance et nous encourage à prendre une part active à la construction du royaume.
En effet, acclamer la royauté universelle du Christ, c’est reconnaître que cette royauté s’étend à tous et pour tous les temps. Quelle espérance ! L’humanité n’est pas d’abord déchirée par les conflits armés, les divisions familiales, les haines tenaces. L’humanité est d’abord rassemblée comme une seule et même famille humaine par le Christ. Et rien ni personne ne peut s’opposer à l’emprise de son empire. « Dans le monde, vous trouverez la détresse, mais ayez confiance : moi, je suis vainqueur du monde. » (Jn 16, 33) Souvent nous regrettons la "mondialisation" en raison de ses conséquences négatives. Regardons aussi positivement cette conscience nouvelle qu’a l’humanité d’être liée dans une communion de destin. Le "village global" que nous promettent les nouvelles technologies de l’information est aussi une formidable opportunité pour évangéliser et transmettre la Bonne Nouvelle à ceux qui ne l’ont pas encore entendue.

C’est pourquoi nous devons agir maintenant dans ce monde. Comme le dit le Concile Vatican II : « L’attente de la nouvelle terre, loin d’affaiblir en nous le souci de cultiver cette terre, doit plutôt le réveiller : le corps de la nouvelle famille humaine y grandit, qui offre déjà quelque ébauche du siècle à venir. […] Car ces valeurs de dignité, de communion fraternelle et de liberté, tous ces fruits de notre nature et de notre industrie, que nous aurons propagés […] nous les retrouverons plus tard, mais purifiés de toute souillure, illuminés, transfigurés, lorsque le Christ remettra à son Père "un Royaume éternel et universel : Royaume de vérité et de vie, Royaume de sainteté et de grâce, Royaume de justice, d’amour et de paix". » (Gaudium & Spes, n°39)

Père Manuel Teixeira, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011