Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Année Sainte Geneviève à St Léon | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 14 janvier 2014

Edito du dimanche 14 janvier 2014

Baptème du Seigneur.
Baptisé pour … Dimanche dernier, Quentin entrait en catéchuménat et, devant tous, entrait dans le dialogue rituel : « Que demandez-vous à l’Église de Dieu ? La foi. Que vous donne la foi ? La vie éternelle. »

Ce dimanche, l’Église accueillera la première demande de baptême de six enfants du catéchisme et Raphaël sera baptisé. Le baptême n’est donc pas un acte du passé mais bien d’aujourd’hui ! Même pour nous qui avons été baptisés il y a longtemps. Le Saint-Père le disait encore mercredi dernier : « Nous devons réveiller la mémoire de notre baptême. […] Nous sommes appelés à vivre notre baptême chaque jour, comme la réalité actuelle de notre existence. »

Saint Paul nous décrit l’effet du baptême dans la seconde lecture : « Jésus de Nazareth, Dieu l’a consacré par l’Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. » C’est aussi notre mission. Si nous avons été baptisés, ce n’est pas pour recevoir un précieux cadeau de Dieu que nous enfermerions soigneusement dans un coffre pour ne pas l’abimer ! Au contraire, notre baptême nous engage à entrer dans une mission. Nous sommes devenus fils de Dieu pour prolonger, dans le temps de l’Église, la mission du Fils unique de Dieu. C’est à chacun qu’il revient aujourd’hui de faire le bien et d’apporter la guérison spirituelle car nous avons tous été consacrés par l’Esprit-Saint et remplis de sa force.

Et le premier bien que nous avons à donner, c’est le témoignage de notre foi, de notre rencontre personnelle avec le Christ Sauveur. Le Pape François nous le dit en très peu de mots dans son exhortation "La joie de l’Évangile" : « En vertu du Baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire (cf. Mt 28, 19). […] Nous ne disons plus que nous sommes "disciples" et "missionnaires", mais toujours que nous sommes "disciples-missionnaires". […] Nous sommes tous appelés à offrir aux autres le témoignage explicite de l’amour salvifique du Seigneur, qui, bien au-delà de nos imperfections, nous donne sa proximité, sa Parole, sa force, et donne sens à notre vie. Ton cœur sait que la vie n’est pas la même sans lui, alors ce que tu as découvert, ce qui t’aide à vivre et te donne une espérance, c’est cela que tu dois communiquer aux autres. »

Père Manuel Teixeira, vicaire.

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011