Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Année Sainte Geneviève à St Léon | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 2 Février 2014

Edito du dimanche 2 Février 2014

Présentation du Seigneur.

Victoire ?
Dans l’Écriture, la lumière est symbole de vie, les ténèbres symbole de mort. Et l’histoire du salut est celle d’un combat sans merci entre la lumière et les ténèbres.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, L’astre d’en haut est venu illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort

Je sais cela mais la question demeure : qui est vainqueur ? Aujourd’hui, chez nous : 22 avortements pour 100 naissances, bientôt le suicide assisté, l’euthanasie, la déréliction pour ceux que l’on emprisonne, « l’amour » qui ne pense qu’à se protéger de la vie… Mes amis, ce n’est pas nouveau : L’Astre d’en-haut, parce qu’il a illuminé les mages, est menacé de mort par Hérode ; la Lumière du monde qui, soudainement, à la fête des tentes, crie dans le Temple (Cf. Jn7,37), est menacée de mort par les pharisiens. Qui est vainqueur est une question qui restera posée jusqu’à la fin des temps. Syméon n’est pas naïf dans son extase, il voit ce combat :

Il provoquera la chute et le relèvement de beaucoup, Il sera un signe de contradiction, Ton cœur sera transpercé par une épée. Mais Syméon a vu la victoire de la lumière. Paradoxal mystère joyeux ! Le symbole de la lumière doit être scruté jusqu’au bout. Mettez une petite bougie allumée dans une grande pièce entièrement fermée, les ténèbres disparaissent.

A vous, par votre vie, de faire fonctionner le symbole. Oui, mais si on souffle sur la bougie… Le démon est toujours aux aguets ! Sauf que la Lumière a pris sur elle les ténèbres pour réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort. On ne peut éteindre la lumière de la résurrection ! La fête de la lumière fait le lien entre Noël et Pâques.
La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

L’ambiguïté de ce verset, je la crois volontaire. Méditez-le !
Jean Villeminot, diacre permanent.

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011