Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 9 mars 2014.

Edito du dimanche 9 mars 2014.

Être tenté pour vaincre.
En ce premier dimanche de carême, nous suivons le Seigneur Jésus au désert.

Face aux tentations qu’il éprouve, nous pouvons opter pour deux attitudes fondamentalement opposées. Ou nous mettons l’accent sur le fait qu’il a été tenté ou nous considérons plutôt sa victoire sur le démon.

Dans le premier cas, nous aurons une attitude plutôt fataliste : Si le Christ Jésus lui-même a été tenté alors, moi, qui suis si faible par rapport à Lui, c’est bien normal aussi que je sois tenté et que je succombe parfois à la tentation.

Dans le second cas, au contraire, nous entrons dans l’espérance : Jésus en tant qu’homme a vaincu le diable. Il a résisté aux tentations. Il a su obéir à Dieu alors que, depuis le péché originel, l’homme était entré dans la désobéissance. Alors tout est changé. Puisque le Christ a pu vivre cela, tous ceux qui sont unis à Lui par le baptême peuvent le vivre également. Et, moi-même, je peux, dès aujourd’hui, triompher des ruses diaboliques par la force de celui qui a démasqué les ruses du diable et l’a dépouillé de son pouvoir. Rejetons donc la médiocrité chrétienne pour rechercher la vraie sainteté, c’est cela notre chemin de carême : « La conversion signifie aller à contre-courant, le "courant" étant le style de vie superficiel, incohérent et illusoire, qui nous entraîne souvent, nous domine et nous rend esclaves du mal, ou tout au moins prisonniers d’une médiocrité morale. Avec la conversion, au contraire, on vise le haut degré de la vie chrétienne. (Pape Benoît XVI, mercredi des cendres 2010)
Père Manuel Teixeira, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011