Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 11 mai 2014

Edito du dimanche 11 mai 2014

Dimanche des vocations sacerdotales.

Si dans ton cœur de garçon ou de jeune homme, l’idée de devenir prêtre pointe son nez, accueille cette idée sans craindre de l’examiner.

Si tu aimes Jésus,
s’il t’arrive de prier le Seigneur de te montrer ton chemin,
si l’Évangile n’est pas pour toi qu’un livre sur une étagère,
si tu trouves de la joie à annoncer l’Évangile ou à parler de Jésus à tes amis, si tu es attentif à plus petit que toi, si la souffrance des hommes te touche et que tu voudrais pouvoir la soulager,
si parfois tu aimerais pouvoir remettre aux hommes leurs péchés,
si tu as le désir d’apporter l’Eucharistie à ceux qui n’ont plus la possibilité d’avoir la messe chaque dimanche, alors, oui, examine l’idée de devenir prêtre catholique. Le dimanche 9 mai 1976, en sortant de la messe à Notre-Dame d’Auteuil, ce même dimanche des vocations, je me suis posé la question : « Pourquoi pas moi ? ». Et cette question, à mon étonnement, a allumé en moi une petite joie…L’idée que je devienne prêtre, qui avait déjà traversé mon esprit, était pour la première fois de ma vie une idée intéressante… 38 ans après, je ne regrette pas un instant d’avoir laissé cette idée me parler !

Il y a vraiment de belles joies dans la vie d’un prêtre. Des joies qui font que certains soirs, quand on rentre chez soi fatigué, c’est la fatigue de celui qui a vu à l’œuvre la grâce de Dieu et qui a été témoin de l’œuvre de guérison, de pacification et de salut que le Christ Jésus réalise au milieu de nous. Alors la joie est là, cette joie que donne Jésus et dont il veut nous combler.

Père Emmanuel Schwab, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011