Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 28 septembre 2014

Edito du dimanche 28 septembre 2014

La conduite du Seigneur est étrange ? » Mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu ? !

Voilà une expression que l’on entend souvent et que l’on a probablement surprise sur nos lèvres… Dieu est un mystère, Dieu est bien difficile à comprendre. Alors il faut se résigner ? Accepter ?

Le Seigneur aujourd’hui nous donne le moyen de comprendre : « Être dans le Christ et en communion avec l’Esprit ». Pour comprendre Dieu, il faut être comme Lui : tendre et miséricordieux, bon et juste, humble au point d’estimer les autres supérieurs à nous-mêmes !... Ils nous précèdent dans le royaume des Cieux ?!

Dieu n’est pas supérieur, Il ne veut pas l’être, Ilveut entrer chez nous par la porte qui est le Christ. Sommes-nous prêts à tourner la poignée de la porte ? La Parole de Dieu nous dit aujourd’hui que seule la conversion peut nous faire entrer dans la pensée de Dieu, alors, plus de soupçon sur Dieu mais une entrée dans la confiance, et une vie belle et heureuse, quoiqu’il arrive, et surtout, une vie qui fait envie.

En cette année missionnaire, prenons bien conscience que seul le Christ en nos vies transformées peut changer le monde et lui apporter le bonheur. C’est par nos vies transformées que nous pourrons annoncer aux femmes et aux hommes de notre temps que le Seigneur ne désire pas la mort du méchant mais qu’Il a soif de notre amour.
Notre premier travail de missionnaire, c’est notre propre conversion.

Jean-Louis Bavoux, diacre permanent

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011