Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Nouvel article

Nouvel article

Dieu ou César ?

Dieu a confié l’homme à son conseil, nous dit le Siracide.
Ainsi l’homme, usant de son intelligence et de sa volonté, achève le travail de la Création. Son travail est bon
s’il est au service de la vie.

C’est l’homme qui organise la société en la dotant des
lois nécessaires au fonctionnement de la société humaine.
Une loi est bonne quand elle favorise la communion
entre les hommes.
Tout cela est conforme au plan divin.
Il est juste que l’effigie de César soit sur la monnaie qui
sert à payer l’impôt.
Mais bien plus, Dieu a confié l’homme à son conseil
pour qu’il devienne, avec le concours de la grâce,
l’image de son Fils.
C’est Dieu qui l’a créé à son image, et l’homme n’y peut
rien. C’est Dieu qui l’a plus merveilleusement encore
recréé, mais là il faut le consentement humain.
L’Esprit Saint imprime dans le cœur de celui qui croit et
qui est baptisé, l’effigie de Jésus.

Si bien que nous devons respecter les lois humaines, et
donc payer l’impôt, rendre à César ce qui est à César,
et, beaucoup plus encore, nous devons offrir nos vies à
Dieu en sacrifice saint capable de lui plaire. C’est cela
la véritable adoration.
Alors quand César se proclame Dieu, quand certains
prennent le roi pour un messie, l’homme est appelé à
un choix radical qui peut aller jusqu’au martyre.
Quand les lois sont contraires à la vérité de l’homme, ce
dernier est appelé à rendre témoignage à la vérité par
ses paroles et ses actes.
Quand le responsable religieux juif aime l’argent au
point d’avoir, dans l’enceinte du temple, la monnaie de
l’impôt dans sa poche, il s’allie aux partisans d’Hérode
pour perdre Jésus.
À chacun de choisir.
Jean Villeminot, diacre permanent.

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011