Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 2 novembre 2014

Edito du dimanche 2 novembre 2014

_C’est pour aller où… ?
Ils étaient tous là dans la gare. Les discussions étaient
âpres. Les uns disaient : « Ce train là est beaucoup plus
confortable que les autres, c’est celui que je choisis. »
D’autres : « Celui-ci va beaucoup plus vite : aussi, nous
montons dedans. » Quelques uns, plus esthètes sans
doute, étaient sensibles à la couleur : « Ce train avec
des dessins bleu et vert est magnifique ! C’est celui-là
dans lequel il faut monter. » Quelques enfants parvenaient à convaincre leurs parents que le train à étages
était beaucoup mieux ! Un certain nombre, plus pragmatique, se contentaient de : « Vous savez, moi, dès
l’instant qu’il roule… »
Survint quelqu’un qui dit : « Où est le train qui va à la
ville sainte ? » On le regarda avec étonnement. D’abord
on n’en sait rien, et ensuite, quel étrange critère de
choix ! Enfin, quoi, on choisit son train en fonction de
son confort, ou de sa vitesse, ou de son élégance, ou
de sa capacité, ou du nombre d’étages, ou même on ne
le choisit pas vraiment, dès l’instant qu’il roule… Mais
poser la question de sa destination est déjà fort étrange
— voire suspect ; mais en plus, choisir son train en
fonction de sa destination, voilà qui dépassait
l’entendement !
Mais ce quelqu’un ne se laissa pas impressionner. Il
fouilla la gare dans tous ses recoins et découvrit un petit
train qui partait pour la ville sainte. Lorsque lesautres le
virent monter dans ce petit train avec sa peinture écaillée et ses sièges en bois, un train sans étage et qui
devait rouler à 30 à l’heure en secouant ses passagers,
ils ne comprirent pas. Mais vraiment pas !

Essayez lundi au bureau de dire : « Moi, ce qui
m’intéresse dans la vie, c’est de devenir saint avec Jésus. La vie, elle est faite pour conduire vers la sainteté,
et je veux faire mes choix en fonction de ça ». Vous
verrez, vous repenserez à ma gare…

Père Emmanuel Schwab, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011