Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 11 janvier 2015

Edito du dimanche 11 janvier 2015

EXCÈS.
Stupeur, indignation, colère, peur… les sentiments s’entrechoquent à la nouvelle des attaques de sang froid qui ont volontairement causé la mort de plusieurs personnes la semaine écoulée. Le fait que les auteurs de ces assassinats puissent être jugés conformément aux lois de notre pays est une exigence. Mais cela ne suffit pas.

Les mesures politiques sont nécessaires pour régler la vie commune d’une nation. Les lois expriment ces règles du vivre-ensemble. Mais elles n’auront jamais le pouvoir de changer le cœur de l’homme. « Il n’est sous le ciel d’autre nom que celui de Jésus qui puisse nous sauver »dit l’apôtre Pierre (Ac 4,12). « La preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous. » (Rm 5,8).

Devant l’excès du mal commis par l’homme, Dieu déploie un excès d’amour. C’est l’amour, et l’amour crucifié qui désarme l’homme pécheur de la folie meurtrière qui habite son cœur.

Chrétiens, nous croyons que la promesse de Dieu de changer en l’homme le cœur de pierre en cœur de chair est réalisé par le don que Jésus mort et ressuscité nous fait de l’Esprit Saint. Et Celui qui nous donne part à son Esprit nous appelle à le suivre dans l’offrande de sa vie, et à entrer dans le mystère de la Croix.

Ces événements nous interrogent sur notre ardeur à vivre et annoncer l’Évangile. Pourquoi l’aventure exaltante de la sainteté serait-elle moins attirante que le combat guerrier et meurtrier ?

Il ne suffit pas de parler des racines chrétiennes de l’Europe. Encore faut-il que ces racines nourrissent aujourd’hui la vie des chrétiens pour que l’excès d’amour de Dieu qui sauve l’homme soit amené dans notre monde par l’excès d’amour où nous sommes appelés à entrer à notre tour.

_Père Emmanuel Schwab, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011