Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 1er février 2015

Edito du dimanche 1er février 2015

L’autorité de Jésus de Nazareth.
L’histoire du mot autorité d’après le dictionnaire historique de la langue française ROBERT est la suivante :
« Autorité est un emprunt ancien au latin autoritas,
dérivé de autor, désignant le fait d’être autor, c’est-à dire fondateur, instigateur, conseiller, garant, vendeur,
possesseur, et aussi auteur responsable d’une œuvre.

Parmi les sens du mot auctoritas, on relève « pouvoir
d’imposer l’obligation » et « crédit d’un écrivain, d’un
texte », notamment, en latin d’église, d’un texte révélé ».

L’évangile de ce jour nous parle de Jésus qui enseigne
avec autorité : « Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits
mauvais, et ils lui obéissent »(Mc. 1,27). L’autorité de
Jésus, à quel concept correspond-elle ?
Indubitablement, l’autorité dont Jésus fait preuve dans
son enseignement et dans ses gestes n’est pas une
force ni une puissance négative, mais une autorité
LIBÉRATRICE et de GUÉRISON (Mc 1,21-28). Cette
autorité se rapporte à son identité en tant que Fils de
Dieu.

Et nous, de qui tenons-nous notre autorité ? Dans les
différents secteurs de la vie où nous intervenons,
comment exerçons-nous notre autorité ? Nos paroles
et nos gestes révèlent-ils une autorité exercée en se
référant à celle de Jésus ou sont-ils les moyens
d’exprimer notre suprématie et de chercher à faire valoir notre identité ?
Il est vrai que le mot « autorité » fait peur. Mais, s’il fait
peur cela voudrait dire que notre manière de l’exercer
n’est pas conforme à son étymologie moins encore à la
manière dont Jésus l’a exercée. Alors, épousons les
paroles, les gestes et les attitudes d’une autorité serviable, aimable qui attireront les autres et aideront au
rassemblement.

Jean-Aimé Balongayo

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011