Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 14 juin 2015

Edito du dimanche 14 juin 2015

Bénir Dieu ou laisser Dieu nous bénir ?
Parlant à la foule en parabole, Jésus compare le règne
de Dieu à la petite graine qui germe et qui devient un
grand arbre (Mc 4,26-34). C’est Dieu qui fait germer la
semence sans que le jardinier sache comment. Tout
cela pour dire que le créateur est à l’œuvre dans nos
vies. Quelle réponse l’homme peut-il donner à son
œuvre ?
La voix du sage invite à bénir Dieu ; c’est ce que nous
lisons dans le livre de Tobie : « Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants pour le bien qu’il vous a
fait » (Tb 12,6). C’est aussi par la formule « Bénissons
le Seigneur » que se clôt chacune des heures de
l’office divin. Mais comment l’homme simple créature
peut-il bénir celui qui est perçu comme la source de
toute grâce ?
Il s’agit en fait d’exprimer la reconnaissance au Seigneur pour son action en faveur de l’homme. Le verbe
bénir évoquant la bénédiction vient du latin ‘’benedicere’’ qui signifie ‘’dire du bien’’. Nous disons du bien
de quelqu’un qui nous a soutenu. Et ce sont les étapes
de notre vie qui en sont l’occasion. Nous cherchons à
bénir Dieu non seulement par nos lèvres mais aussi
par nos actes. Accomplir sa volonté est la plus belle
expression de notre reconnaissance.
Bien entendu nous savons que tout n’est pas rose dans
notre existence. Nous sommes solidaires d’un monde
qui a ses fragilités. La météo seule suffit à nous rappeler qu’il y a parfois de la grisaille dans notre ciel. Mais
pour rien au monde, nous n’oublierons les jours de
beau soleil et ces paroles fortes du Christ qui nous
annoncent l’avènement du règne de Dieu.
Alors si vous savez que Dieu est présent dans votre
vie, n’oubliez pas de le bénir ; de jubiler pour lui !
Père Joseph Dembélé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011