Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 17 avril 2016

Edito du Dimanche 17 avril 2016

4 ème
dimanche de Pâques

UN
« Le Père et moi, nous sommes UN. » dit le Christ
dans l’Évangile de ce dimanche. C’est une très brève
affirmation de sa divinité et de sa mission. Parce qu’il
est UN avec le Père, être uni au Seigneur Jésus, c’est
être uni à Dieu lui-même et donc avoir la vie éternelle :
« La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul
vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. »
(Jn 17,3) Le Christ par son unité au Père nous appelle
à une triple unité.
UN avec Dieu. Par le baptême, nous avons été
incorporés au Christ. Nous sommes appelés à dire en
toute vérité comme saint Paul : « Je vis, mais ce n’est
plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis
aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de
Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. »
(Ga 2,20) Car « Si Dieu est pour nous, qui sera contre
nous ? […] Rien ne pourra nous séparer de l’amour de
Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur. »
(Rm 8, 31.39)
UN entre nous. Par le baptême, devenus fils de
Dieu, constitués comme un peuple de frères, nous ne
pouvons pas rompre l’unité que Dieu nous a donné.
C’est le sens de la prière du Seigneur Jésus : « Qu’ils
soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi
en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin
que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les
as aimés comme tu m’as aimé. » (Jn 17,22-23)
UN en nous. Le baptême rétablit l’ordre originel
voulu par le Créateur brisé par le péché car, depuis la
chute d’Adam, « [L’homme] a rompu toute harmonie,
[…] C’est donc en lui-même que l’homme est divisé. »
(Gaudium & Spes n°13) Dans le Christ nous sommes
appelés à retrouver l’unité de notre vie.
Père Manuel Teixeira

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011