Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 1er Mai 2016 SI QUELQU’UN...

Edito du Dimanche 1er Mai 2016 SI QUELQU’UN...

Edito du Dimanche 1er Mai 2016

SI QUELQU’UN M’AIME IL GARDERA MA PAROLE
Nous aimons garder parfois un souvenir de quelqu’un
qui nous est cher : une image, un objet, ou même une
parole. Cet objet-souvenir rend l’autre présent dans
notre coeur et nous permet de faire le lien avec lui, de
nous laisser éclairer par ses conseils. Certaines
personnes restent si attachées à ce symbole, qu’elles
souhaitent l’emporter partout. Le Christ disait un jour à
ses disciples : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma
parole » (Jn 14,23).
Le croyant est quelqu’un qui a rencontré le Christ, et
qui par le baptême a scellé avec lui une alliance
éternelle. La Parole de Dieu est désormais l’élément
qui rend le Christ présent dans son coeur ; qui éclaire sa
route. « Ta Parole est la lumière de mes pas, la lampe
de ma route » dit le psaume (Ps 26).
Mais garder la parole du Christ, ce n’est pas seulement
la porter dans sa mémoire ; c’est aussi et surtout se
laisser inspirer par elle, dans la pensé et dans les
actes. Et c’est aussi la faire connaitre à ceux qui
l’ignorent. Les disciples de Jésus parcouraient le
monde de leur époque pour annoncer l’Évangile, et
aider les peuples de la terre à mieux comprendre
l’enseignement du Maître. Ils ne se lassaient pas de
résoudre les problèmes qui surgissaient dans les
communautés naissantes. Le livre des Actes des
Apôtres rapporte comment Paul, Barnabé, Jude et
Silas furent envoyés à Antioche par les anciens pour
trancher l’épineuse question de la circoncision
concernant les chrétiens issus des nations ; c’est-à-dire
les non juifs (Ac15, 1-29).
Nous avons besoin de méditer la Parole de Dieu pour
pouvoir l’annoncer au monde.
Père Joseph DEMBÉLÉ

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011