Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 15 Mai 2016

Edito du Dimanche 15 Mai 2016

Edito du Dimanche 15 Mai 2016

LA CUISSON DU PAIN
Chacun de vous ne sent-il pas s’élever dans son esprit une
réflexion et ne se dit-il pas : Nous savons où Jésus-Christ Notre Seigneur pris un corps ; c’est dans le sein de la Vierge Marie.
Enfant, il a pris le sein maternel, on l’a nourri, il a grandi, il est
parvenu jusqu’à la jeunesse, puis il a été persécuté par lès Juifs,
attaché au gibet, mis à mort sur un gibet, descendu de ce gibet ;
il est ressuscité ensuite le troisième jour et le jour qu’il a voulu il
est monté au ciel ; c’est là qu’il a porté son corps ; c’est de là qu’il
viendra juger les vivants et les morts ; c’est là qu’il est
maintenant assis à la droite du Père : comment donc ce pain est-il son corps ? comment ce calice, ou plutôt ce que contient ce
calice, est-il son sang ?
Si l’on dit, mes frères, que ce sont ici des sacrements, c’est qu’ils
expriment autre chose que ce que l’on voit en eux. Que voit
l’œil ? Une apparence corporelle. Que saisit l’esprit ? Une grâce
spirituelle.
Veux-tu savoir ce qu’est le corps du Christ ? écoute l’Apôtre,
voici ce qu’il écrit aux fidèles : « Or vous êtes le corps du Christ
et ses membres » (1 Co 12,27). Mais si vous êtes le corps et les
membres du Christ, n’est-ce pas votre emblème qui est placé sur
la table sacrée, votre emblème que vous recevez, à votre
emblème que vous répondez Amen, réponse qui témoigne de
votre adhésion ? On te dit : Voici le corps du Christ. Amen,
réponds-tu. Pour rendre vraie ta réponse, sois membre de ce
corps.
Pourquoi sous l’apparence du pain ? Ne disons rien de nous-mêmes ; écoutons encore l’Apôtre, voici comment il s’exprimait
en parlant de ce sacrement : « Quoiqu’en grand, nombre, nous
sommes un seul pain, un seul corps » (1 Co 10,17). Comprenez
et soyez heureux. Ô unité ! ô vérité ! ô piété ! ô charité ! « Un
seul pain ». Quel est ce pain ? « Un seul corps ». Rappelez-vous
qu’un même pain ne se forme d’un seul grain, mais de plusieurs.
Au moment des exorcismes, vous étiez en quelque sorte sous la
meule ; au moment du baptême, vous deveniez comme une
pâte ; et on vous a fait cuire en quelque sorte quand vous avez
reçu le feu de l’Esprit-Saint. Soyez ce que vous voyez, et
recevez ce que vous êtes. Voilà ce qu’enseigne l’Apôtre sur ce
pain sacré.
Saint Augustin
Sermon 272 pour la Pentecôte

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011