Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Saint Léon pendant le confinement | Année Sainte Geneviève à St Léon | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique

Agenda

««  2019  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 15 Mai 2016

Edito du Dimanche 15 Mai 2016

Edito du Dimanche 15 Mai 2016

LA CUISSON DU PAIN
Chacun de vous ne sent-il pas s’élever dans son esprit une
réflexion et ne se dit-il pas : Nous savons où Jésus-Christ Notre Seigneur pris un corps ; c’est dans le sein de la Vierge Marie.
Enfant, il a pris le sein maternel, on l’a nourri, il a grandi, il est
parvenu jusqu’à la jeunesse, puis il a été persécuté par lès Juifs,
attaché au gibet, mis à mort sur un gibet, descendu de ce gibet ;
il est ressuscité ensuite le troisième jour et le jour qu’il a voulu il
est monté au ciel ; c’est là qu’il a porté son corps ; c’est de là qu’il
viendra juger les vivants et les morts ; c’est là qu’il est
maintenant assis à la droite du Père : comment donc ce pain est-il son corps ? comment ce calice, ou plutôt ce que contient ce
calice, est-il son sang ?
Si l’on dit, mes frères, que ce sont ici des sacrements, c’est qu’ils
expriment autre chose que ce que l’on voit en eux. Que voit
l’œil ? Une apparence corporelle. Que saisit l’esprit ? Une grâce
spirituelle.
Veux-tu savoir ce qu’est le corps du Christ ? écoute l’Apôtre,
voici ce qu’il écrit aux fidèles : « Or vous êtes le corps du Christ
et ses membres » (1 Co 12,27). Mais si vous êtes le corps et les
membres du Christ, n’est-ce pas votre emblème qui est placé sur
la table sacrée, votre emblème que vous recevez, à votre
emblème que vous répondez Amen, réponse qui témoigne de
votre adhésion ? On te dit : Voici le corps du Christ. Amen,
réponds-tu. Pour rendre vraie ta réponse, sois membre de ce
corps.
Pourquoi sous l’apparence du pain ? Ne disons rien de nous-mêmes ; écoutons encore l’Apôtre, voici comment il s’exprimait
en parlant de ce sacrement : « Quoiqu’en grand, nombre, nous
sommes un seul pain, un seul corps » (1 Co 10,17). Comprenez
et soyez heureux. Ô unité ! ô vérité ! ô piété ! ô charité ! « Un
seul pain ». Quel est ce pain ? « Un seul corps ». Rappelez-vous
qu’un même pain ne se forme d’un seul grain, mais de plusieurs.
Au moment des exorcismes, vous étiez en quelque sorte sous la
meule ; au moment du baptême, vous deveniez comme une
pâte ; et on vous a fait cuire en quelque sorte quand vous avez
reçu le feu de l’Esprit-Saint. Soyez ce que vous voyez, et
recevez ce que vous êtes. Voilà ce qu’enseigne l’Apôtre sur ce
pain sacré.
Saint Augustin
Sermon 272 pour la Pentecôte

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011