Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
À noter
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « fip ete 2016

fip ete 2016

Attentats, le père Schwab nous aide à méditer ...
292 morts à Bagdad le 3 juillet dernier. Voiture piégée.
Au moins 84 morts le 14 juillet à Nice. Un camion fonce dans la foule pendant 2 km.
Comment peut-on commettre de tels actes ?
292 morts à Bagdad le 3 juillet dernier. Voiture piégée.
Au moins 84 morts le 14 juillet à Nice. Un camion fonce dans la foule pendant 2 km.
Comment peut-on commettre de tels actes ? Comment la raison et les sentiments peuvent-ils se laisser enténébrer à ce point par une idéologie ? Comment peut-on ne plus voir dans l’autre son semblable au point de vouloir lui ôter délibérément la vie ? Comment peut-on se rendre insensible à la souffrance des familles endeuillées ?
Dans son remarquable discours à Ratisbonne, le Pape Benoît XVI rappelait ces paroles de l’empereur byzantin vers l’an 1400 : « Dieu n’apprécie pas le sang ; ne pas agir selon la raison est contraire à la nature de Dieu. »
Une idéologie, surtout si elle se veut religieuse, peut enténébrer la raison au point de la pervertir profondément. Et la raison enténébrée peut à son tour étouffer les sentiments de compassion tout en excitant la toute-puissance de la violence.
Au quatrième chapitre du premier livre de la Bible, Caïn tue son frère Abel. « Caïn fut très irrité et eut le visage abattu. LE SEIGNEUR dit à Caïn : "Pourquoi es-tu irrité et pourquoi ton visage est-il abattu ? Si tu es bien disposé, ne relèveras-tu pas la tête ? Mais si tu n’es pas bien disposé, le péché n’est-il pas à la porte, une bête tapie qui te convoite ? Pourras-tu la dominer ?" » (Genèse, 4,5-7)
Sur la croix, Jésus, nu et écartelé, pantelant, est exposé à la vue de tous : Voyez ce que vous avez fait de l’homme. Voyez ce que vous avez fait de votre semblable. « Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé. » (Zacharie 12,10 ; Jean 19,37)
En regardant la réalité du mal que nous commettons, nous pouvons entendre un appel à nous en détourner.
En regardant ces terroristes comme notre semblable, nous pouvons découvrir quelle capacité de violence se trouve en notre propre cœur…
En regardant les victimes, nous pouvons laisser monter en notre cœur une vraie compassion qui nous rendra attentifs ici et maintenant à ceux qui nous entourent.
Et en méditant sur tout cela, nous devrons vouloir utiliser notre raison pour chercher ardemment la vérité en ne nous laissant pas enfermer dans quelque idéologie que ce soit. « La vérité vous rendra libres » dit Jésus (Jean 8,32). En cherchant la vérité, nous verrons à nouveau que tout homme est mon frère et que « la vie est la lumière des hommes » (Jean 1,4)
La solidarité qui se met en place autour des blessés et des familles endeuillées est une belle espérance !

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011