Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 04 septembre 2016

Edito du dimanche 04 septembre 2016

NE RIEN PRÉFÉRER AU CHRIST
Les vacances estivales sont un temps privilégié pour se retrouver en famille. C’est l’occasion pour de nombreux couples de célébrer leur mariage. En ces jours de rentrée

c’est encore le souci des membres de la famille qui est au premier plan des préoccupations des parents et grands-parents. Et voilà qu’en ce premier dimanche de l’année scolaire, l’Église nous fait en-tendre le Seigneur Jésus affirmer dans l’Évangile : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et soeurs […] il ne peut pas être mon disciple. » (Lc 14,26-27)
Cette exigence peut nous paraître inhumaine ! Comment préférer le Christ à ceux qui sont « l’os de mes os et la chair de ma chair. » (Gn 2,23) ? Nous sommes vraiment là confrontés à la question du sens de notre vie. Qu’est-ce qui est le plus important : notre vie aujourd’hui sur terre, ou notre vie un jour au Ciel ? Il faut ici se souvenir des paroles du Concile Vatican II : « C’est en face de la mort que l’énigme de la condition humaine atteint son sommet. L’homme n’est pas seulement tourmenté par la souffrance et la déchéance progressive de son corps, mais plus encore, par la peur d’une destruction définitive. Et c’est par une inspiration juste de son coeur qu’il rejette et refuse cette ruine to-tale et ce définitif échec de sa personne. » (Constitution Gaudium & Spes, n°18) Toute notre vie doit être "aimantée" par ce désir du Ciel, par cette « communion éternelle d’une vie divine inaltérable. » (Ibid.)
Notre relation à Dieu ne peut être une petite partie de notre vie, c’est le centre et l’objectif de toute notre vie ! Voilà pourquoi ne peut rien préférer au Christ, « au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. » (Ga 2,20) C’est le message que Dieu nous adresse en ce début d’une nouvelle année scolaire.
Manuel Teixeira, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011