Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « edito du dimanche 2 octobre 2016

edito du dimanche 2 octobre 2016

Nous sommes de simples serviteurs.

Une mauvaise lecture de cet évangile pourrait nous
conduire à croire que le Christ méprise un peu notre foi
qui est plus petite qu’une graine de moutarde, qu’il
méprise notre service : nous sommes de simples
serviteurs.Retour ligne automatique
Le simple serviteur est celui qui vit dans la confiance
de son maître.Retour ligne automatique
Le Christ est un maitre qui nous emmène toujours plus
loin que ce que nous imaginons. C’est au moment où
nous pensons que nous avons accompli notre service
qu’il nous demande un pas de plus. Pourquoi ?
Le Christ nous a donné l’objectif au cours du sermon
sur la montagne (Mt 5) : « Soyez parfaits comme votre
Père du ciel est parfait ».
Ainsi le serviteur ordinaire suit-il son maître dans la
confiance totale qui n’est pas aveugle puisque le Christ
nous dira aussi : « Je ne vous appelle plus serviteurs,
parce que le serviteur ignore ce que fait son maître ;
mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait
connaître tout ce que j’ai appris de mon Père »
(Jn 15,15).
Aujourd’hui les apôtres ont demandé (et chacun d’entre
nous faisons tous les jours cette demande) :
« Augmente en nous la foi ». Nous avons la réponse :
pour augmenter notre foi, soyons ce serviteur confiant,
ordinaire, acceptons cette exigence du Christ de nous
emmener toujours plus loin dans l’amour, c’est-à-dire
toujours plus loin dans la foi.
Alors nous pourrons donner la vie à ce qui est mort (en
plantant des arbres dans la mer), alors aussi, nous
verrons s’accomplir cette parole du Christ : « “Heureux
ces serviteurs que le maître en arrivant trouvera en
train de veiller ! En vérité, je vous le dis, il se ceindra,
les fera mettre à table et, passant de l’un à l’autre, il les
servira. » (Luc 12,37).
François Villeminot, diacre

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011