Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « EDITO DU DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016

EDITO DU DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016

Un jour, quelqu’un m’a demandé, au cours d’un
échange tendu sur la question du salut : « Tu es donc
sûr, toi, d’aller au ciel ? » Et je me suis surpris en lui
répondant sans hésiter : « Oui, j’en suis sûr ». En
méditant ce qu’écrit Paul à Timothée, je comprends
que j’avais raison, dans la mesure où « je désire avec
amour la Manifestation glorieuse du Seigneur ».
Mes amis, ce désir, il est proclamé à la fin de chaque
prière eucharistique : « Nous espérons le bonheur
que tu promets, et l’avènement de Jésus Christ, notre
Sauveur »
***
Attendre avec amour la Manifestation glorieuse de
Jésus, c’est le propre des « publicains », de ceux qui
se reconnaissent pécheurs, et qui, de ce seul fait,
sont rendus justes, « ajustés à Dieu ».
Mes amis, c’est ce que nous reconnaissons au début
de chaque eucharistie : « Je confesse à Dieu… » ;
« Seigneur, prends pitié ».
***
Si le vrai sacrifice est un cœur ouvert ; si le Seigneur
ne rejette pas un cœur brisé et broyé, alors, après
avoir confessé ma pauvreté, et avant de proclamer
l’Espérance qui ne trompe pas, je peux faire de ma
pauvre vie un sacrifice qui plait à Dieu.
Mes amis, c’est ce que nous faisons à chaque
eucharistie : « Regarde Seigneur, le sacrifice de ton
Église, et daigne y reconnaître celui de ton Fils, qui
nous a rétablis dans ton Alliance ».
***
Oui le Seigneur écoute la prière de l’opprimé. Le
pauvre, celui qui cherche Dieu, persévère tant que le
Seigneur ne lui a pas fait justice.
Jean VILLEMINOT, diacre

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011