Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 30 octobre 2016

Edito du dimanche 30 octobre 2016

ENFANTS DE DIEU !

« Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné
le Père pour que nous soyons appelés enfants de
Dieu — et nous le sommes. »
Il serait bon que nous osions prendre au sérieux cette
affirmation ! Enfants de Dieu !
Lorsque j’étais enfant et qu’à la campagne je jouais
dans la rue avec d’autres enfants, il y avait parfois des
disputes. Je me souviens d’avoir entendu, comme
argument de puissance : « Moi, mon papa, il est ceci
ou cela ». Cette référence à son père donnait à cet
enfant l’assurance qu’il était en position de force.
Si nous savions faire pareil avec le diable ! Si nous
savions résister au tentateur en lui disant : « Moi, mon
père, c’est Dieu. Alors, tu n’auras pas la victoire ! »
Mais pour pouvoir dire : « Moi, mon père, c’est Dieu »,
il faut que nous vivions effectivement cette relation
filiale à Dieu. Et pour apprendre à vivre en enfant de
Dieu, il n’y a pas tellement d’autres solutions que de
regarder le Fils unique, Jésus.
En fêtant tous les saints du Ciel, ceux que nous
connaissons et tous ceux que Dieu connaît, nous
regardons notre propre horizon. Les saints ne sont
rien d’autre que nos semblables qui ont pleinement
accueilli leur état d’enfant de Dieu. La sainteté, c’est
l’accomplissement de notre vocation d’homme. Et
notre vocation, c’est d’être semblables à Dieu qui est
amour, qui n’est qu’amour, qui est tout entier amour.
Dans un monde blessé par le péché, n’ayons pas
peur d’aimer ni peur de la souffrance que nous
pouvons rencontrer en aimant. « Dieu a tant aimé le
monde » dit Jésus. L’amour de Jésus jusqu’à la croix
nous dit l’ampleur de cet amour. Il dit le chemin de
notre vie. Il dit la splendeur de notre vocation
d’homme.
Père Emmanuel SCHWAB, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011