Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
À noter
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 09 Avril 2017 MIEUX QUE LES...

Edito du dimanche 09 Avril 2017 MIEUX QUE LES...

Edito du dimanche 09 Avril 2017
MIEUX QUE LES ÂNES ?

« Allez au village qui est en face de vous ; vous
trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit
avec elle. Détachez-les et amenez-les moi. Et si l’on
vous dit quelque chose, vous répondrez : “Le Seigneur
en a besoin”. Et aussitôt on les laissera partir. »
Le Seigneur en a besoin !
Penses-tu que le Seigneur a davantage besoin d’un
âne qu’il n’a besoin de toi ?
Penses-tu que ce sont les ânes qui annonceront le
mieux l’Évangile, qui annonceront le mieux le salut à
tous les hommes ?Retour ligne automatique
Cependant, tu as peut-être raison : regarde en effet
comment cette ânesse et son petit se laissent faire
pour Jésus. Ils se laissent détacher de leurs liens, ils se
laissent amener à Jésus, ils coopèrent avec Jésus, le
portant sur lui, selon leur grâce propre.
Tu vois, ils nous enseignent. Ils nous enseignent la
docilité qui ouvre au salut. Toi comme moi, il nous faut
aussi consentir à nous laisser détacher de nos liens,
amener à Jésus et coopérer avec lui.
Tu penses n’être attaché par rien ? Les interlocuteurs
de Jésus le croyaient aussi… Alors que Jésus leur
annonçait : « La vérité vous rendra libres. », ils
répliquaient : « Nous n’avons jamais été les esclaves
de personne. Comment peux-tu dire : “Vous deviendrez
libres” ? » Et Jésus leur répondit : « Amen, amen, je
vous le dis : qui commet le péché est esclave du
péché. Mais si le Fils vous rend libres, réellement vous
serez libres. » (Jn 8,32…36)
Au confessionnal, les ânes ne peuvent pas entrer. Ils
n’y entrent d’ailleurs pas. Mais l’homme le peut ! Pour
se laisser délivrer ! Alors, ces rameaux que nous
tenons en main acclameront vraiment le Sauveur…
Bonne Semaine sainte
Père Emmanuel SCHWAB

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011