Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
À noter
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 20 mai 2017

Edito du Dimanche 20 mai 2017

L’Esprit Saint sera en vous

Nous pouvons dire que Dieu est présent à
toutes choses de deux manières. Dieu est tout
d’abord présent à toutes choses en tant que
Créateur. Il est à l’origine de tout ce qui est et l
maintient toutes choses dans l’existence. C’est ce
que les théologiens nomment la présence
d’immensité de Dieu.
Mais il y a plus que cette présence de Dieu
car Dieu est présent dans nos âmes d’une
présence intime et familière par Sa grâce : c’est la
présence d’inhabitation de Dieu. C’est cette vérité
bouleversante que Jésus nous révèle dans
l’évangile de ce dimanche : Dieu veut demeurer
en nous par Son amour.
Dieu est présent au centre intime de notre
âme ; saint Augustin a expérimenté cela après sa
conversion : Bien tard je Vous ai aimée, ô beauté
si ancienne et si nouvelle, bien tard je Vous ai
aimée ! Et voici que Vous étiez au-dedans, et moi
au-dehors et c’est là que je Vous cherchais. Et je
poursuivais de ma laideur la beauté de Vos
créatures. Vous étiez avec moi, et je n’étais pas
avec Vous ; retenu loin de Vous par tout ce qui,
sans Vous, ne serait que néant. Saint Augustin
cherchait Dieu à l’extérieur de lui-même en
interrogeant les créatures qui ne sont pas Dieu.
Mais c’est en rentrant en lui-même qu’Il a
rencontré le Seigneur qui demeurait en son âme.
Mais Vous, mon Dieu, Vous étiez plus intime que
l’intime de moi-même, et plus élevé que les cimes
de moi-même.
Mathias Sütterlin, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011