Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
À noter
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 15 Octobre 2017

Edito du dimanche 15 Octobre 2017

Mais parle donc, voyons !

Avouez, c’est quand même idiot ! Il n’avait pas le vêtement de noces, soit. Mais pourquoi ? Les autres, ils
l’avaient, ce vêtement ! Alors lui ? Qu’en avait-il fait ?
Enlevé ? Perdu ? Ou n’avait-il pas voulu le prendre ?
Le recevoir ? Le revêtir ?
Il semble bien que ce vêtement était important pour ce
festin des noces… Avaient été rassemblés dans la
salle du festin « les mauvais comme les bons » trouvés
sur les chemins… Ils n’avaient donc pas avec eux un
vêtement de noces ! Il leur a été fourni. Pourquoi cet
homme n’a pas le vêtement de noces… ?
Et pourquoi garde-t-il le silence ? Il “se musèleˮ dit litté-
ralement le récit. Volontairement, il se tait. Pourquoi
n’a-t-il rien dit ? Puisque les vêtements de noces
étaient donnés gracieusement, il suffisait qu’il le demande :
— Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vê-
tement de noce ?
— Je ne sais pas bien, mais si tu m’en donnes un, je le
revêtirai volontiers !
Mais non… Au lieu de cela, il se musèle…
Alors bien sûr, il se retrouve dehors. En fait, il
n’apprécie pas ces noces. il n’y participe pas… Il refuse… Il était appelé… Il n’a pas voulu être choisi…
Il serait dommage pour nous de garder le silence lorsque nous venons au festin des noces de l’Agneau, plus
communément appelé la messe du dimanche…
Tu n’as plus le vêtement de noces reçu au baptême ?
Tu l’as égaré, déchiré, sali ? Dépêche-toi de prendre la
parole et d’aller trouver le prêtre au confessionnal. Dis lui comment tu as perdu ton vêtement ou comment tu
l’as tâché. Il a les clefs d’un placard rempli de vêtements tout neufs pour toi : ça s’appelle la miséricorde
de Dieu. Le vêtement est gratuit. Jésus a déjà tout
payé sur la Croix…
Père Emmanuel SCHWAB, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011