Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 28 janvier 2018

Edito du dimanche 28 janvier 2018

« Voilà un enseignement nouveau »

Saint Marc nous apprend dans l’évangile de ce
dimanche que Jésus donne un enseignement nouveau.
Quelle est la nouveauté de cet enseignement ? En quoi
Jésus est-il différent des autres maîtres ?
D’après cet extrait de l’Évangile selon saint Marc, j’ai
retenu trois choses qui marquent la particularité de
l’enseignement de Jésus.
D’abord, Jésus « enseignait en homme qui a autorité,
et non pas comme les scribes ». En effet,
contrairement à l’enseignement des scribes, celui de
Jésus marque son auditoire qui en est « frappé ».
Même si saint Marc ne nous donne aucune précision
du contenu de cet enseignement, nous pouvons
admettre qu’il ne s’est pas contenté de répéter les
Écritures mais il s’est approprié les Écritures dont il est
l’accomplissement comme il le souligne si bien dans sa
prédication dans la synagogue de Nazareth (Lc 4, 16-
21) : « aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre ».
Ensuite, la nouveauté de l’enseignement de Jésus est
le fait qu’il enseignait en parole et en acte. Certes, par
ses paroles, Jésus enseigne le peuple, mais il
manifeste en acte la sollicitude de ce Dieu d’amour. En
délivrant ainsi ce possédé, Jésus nous enseigne en
acte que le Royaume de Dieu est là et que Dieu est à
l’œuvre dans le monde.
Enfin, la nouveauté dans l’enseignement de Jésus est
le fait qu’il enfreint la loi du sabbat. Les scribes et les
pharisiens ne cessent de reprocher à Jésus son
inobservance du Sabbat. En délivrant ce possédé, il
nous apprend, d’une part, qu’il est « le maître du
sabbat » (Mt 12, 8) ; et d’autre part que « le plein
accomplissement de la loi c’est l’amour » (Rm 13, 10).
Que le Seigneur nous donne de recourir à la bonté de
Jésus qui ne cesse de nous manifester cette sollicitude
de Dieu.
Père Davy Bangu

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011