Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 22 avril 2018

Edito du dimanche 22 avril 2018

4ème dimanche de Pâques

Écouter et répondre à l’appel du Seigneur
En septembre 1998, lorsque j’ai commencé ma
formation pour devenir prêtre, nous pensions tous —
séminaristes et formateurs — que les vocations sacerdotales n’allaient cesser d’augmenter. En effet, les JMJ
de Paris, un an auparavant, avaient créé un grand
mouvement de réveil parmi les jeunes catholiques,
partout des nouvelles initiatives naissaient, la « nouvelle évangélisation » voulue par le Pape saint JeanPaul II commençait à se répandre par des actions concrètes dans l’Église de France.
19 ans plus tard, le nombre de séminaristes en
France a baissé d’un tiers ! Que s’est-il passé ? Parmi
les nombreuses raisons qui expliquent ce phénomène,
je veux en retenir deux.
L’apparition des nouveaux moyens de communication (internet, téléphones portables, chaines
d’information en continu, réseaux sociaux…) réduit
encore la possibilité pour un jeune aujourd’hui
d’accéder à l’intériorité. Comment entendre la voix du
Seigneur qui parle dans le silence quand on vit au milieu du bruit permanent ? Il est très remarquable que
seulement 14 étudiants et jeunes professionnels de la
paroisse ont participé cette année au pèlerinage de
Chartres qui leur est destiné : comme il est dur de partir
un seul week-end pour suivre le Christ !
Donne-t-on aujourd’hui du prêtre une image qui
permette d’envisager de le devenir ? Que dit-on dans
les médias ou dans les familles chrétiennes ? Est-il
présenté d’abord comme un criminel potentiel, un hypocrite, un homme hors des réalités de ce monde, un
gêneur, un homme qui dit « non », qui est distant… ou
qui, malgré tous ses défauts et ses péchés, a été marqué par l’ordination sacramentelle pour rendre présent,
le Christ, bon pasteur et bon berger de son Église ? À
chacun de prier pour les vocations et de se remettre en
cause.
Père Manuel Teixeira

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011