Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 29 avril 2018

Edito du dimanche 29 avril 2018

Retour ligne automatique
5ème dimanche de Pâques

« Je suis la vigne, et vous les sarments »
Dans la Bible, la Vigne désigne le Peuple bien aimé de
Dieu ; ce peuple est appelé à produire les fruits escomptés (cf. Isaïe 5, 1-7). Dans les évangiles synoptiques, les paraboles de Jésus relatives à la vigne renferment cette même signification.
Dans l’Évangile selon Saint Jean, par contre, Jésus
s’identifie lui-même à la vigne. D’où l’invitation de ce
dimanche : « Je suis la vigne ». En s’identifiant à la
vigne, Jésus se présente comme le véritable Israël, le
nouveau peuple de Dieu. Toutefois, pour faire partie de
ce peuple nous sommes invités à nous greffer à lui
comme des sarments à la vigne.
À travers cette image de la vigne et des sarments, en
ce temps pascal, nous sommes invités à la confiance.
En effet, nous recevons notre vie de Jésus et cette vie
n’aura de sens que si nous sommes greffés sur lui.
Tout comme les sarments ne produisent de fruits par
eux-mêmes, sans la vigne, Jésus nous met en garde :
« en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire ».
Pour rester greffés sur Jésus comme des sarments à la
vigne, pour porter du fruit, pour être des disciples de
Jésus et appartenir au nouveau Peuple de Dieu, nous
sommes invités par Saint Jean, à travers la deuxième
lecture de ce dimanche, à garder les commandements
de Dieu c’est-à-dire « mettre notre foi dans le nom de
son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les
autres ».
Que le Seigneur nous convertisse pour que nous portions davantage de fruits afin d’être de vrais disciples !
Père Davy Bangué

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011