Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Année Sainte Geneviève à St Léon | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du Dimanche 10 juin 2018

Edito du Dimanche 10 juin 2018

Une si petite graine

Une graine de moutarde. « La plus petite de
toutes les semences ». Une graine noire qu’on ne distingue pas quand elle est sur le sol. Et pourtant, une
graine qui grandit et qui, finalement, « dépasse toutes
les plantes potagères » Tout comme l’épi, plein de blé,
tout était déjà présent dans cette petite graine…
Un embryon humain. Un tout petit œuf, qui
s’implante dans le sein maternel. Il est au départ
presque imperceptible. Et pourtant, c’est un être humain, un être créé pour la vie éternelle, pour la communion avec Dieu, le "sommet de la création", qui
grandit. Toute cette vie humaine, si riche, celle de Newton ou d’Einstein, de Mozart ou de Bach, de Socrate ou
de saint Augustin, de Gengis Khan ou d’Alexandre le
Grand est déjà présent dans ce petit œuf.
Un petit geste d’amour. Une simple « bonne action quotidienne ». Invisible, imperceptible, pour la plupart des hommes, dans notre monde où tout doit être
visible et spectaculaire. Notre monde des cinémas 4D
et des parcs d’attractions. Et pourtant, ce simple geste
– tel une goutte d’eau qui creuse la pierre la plus dure
lorsque les gouttes d’eau se succèdent – porte en
germe la transformation la plus radicale du monde.
Notre monde n’a, en effet, pas été créé pour le divertissement mais pour l’amour.
Un petit curé. D’une minuscule paroisse de l’Ain,
dans un siècle déchristianisé par la Révolution fran-
çaise. Et pourtant, Satan disait au saint curé d’Ars :
« Que tu me fais souffrir ! … S’il y en avait trois comme
toi sur la terre, mon royaume serait détruit … Tu m’as
enlevé plus de quatre-vingt mille âmes. »
Il n’y a pas de petite graine, de petit œuf, de petit
geste d’amour, de petit curé. Avec Dieu, tout est grand,
Lui qui se fait petit pour nous élever jusqu’à Lui.
Père Manuel Teixeira, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011