Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 21 octobre 2018

Edito du dimanche 21 octobre 2018

Une bonne place ?

« La coupe que je vais boire, vous la boirez. (…) Quant à
siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de
l’accorder. » Jacques et Jean s’étaient approchés de Jé-
sus pour lui demander une faveur, pour s’assurer de
« bonnes places » au Paradis. Et la seule chose qu’ils
obtiennent, c’est une assurance de boire la coupe que
Jésus va boire, et d’être baptisés du baptême dont il sera
baptisé. C’est-à-dire d’être associés à la Passion du Sauveur… Ce n’est pas vraiment ce qu’ils attendaient…
Mais du coup, Jésus les invite à comprendre quelle est la
vraie bonne place. La vraie bonne place n’est pas une
place à côté de Jésus, mais la place même de Jésus :
celle de la Passion et de la Croix ; celle du service et du
don de sa vie.
Pourquoi est-ce la vraie bonne place ? Parce que comme
l’annonçait le prophète Isaïe, « s’il remet sa vie en sacrifice de réparation, [le Serviteur] verra une descendance, il
prolongera ses jours (…) Par suite de ses tourments, il
verra la lumière, la connaissance le comblera. » Cette
annonce parle de Jésus, bien sûr, mais du coup aussi de
toute personne qui se met à sa suite et qui accepte de
devenir serviteur et de donner sa vie. Et ce qu’annonce
Isaïe, c’est que celui qui accepte de donner sa vie découvrira une lumière nouvelle et sera comblé de la connaissance.
Celui qui accepte de suivre le chemin du Christ découvrira
à quel point ce chemin correspond en fait à son aspiration
la plus profonde. Il découvrira combien le don de lui-même et le fait de se mettre au service des autres le
comble : il accèdera en même temps à la connaissance
de Dieu et à la connaissance de lui-même. En fait, il verra
de plus en plus la réalité « du point de vue » de Dieu : il
sera à la même place que Dieu. N’est-ce pas décidément
une bonne place ?
Père Louis BARDON, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011