Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| CAREME 2019 | Bénévolez-vous en 2018 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11

CAREME 2019

Mercredi des Cendres : 6 mars
Messes avec imposition des cendres à 7h30, 8h35,
12h, 19h (messe solennelle) et 21h
À 15h et à 20h45, à la chapelle, le Père Schwab fera
une causerie sur le thème : « Du Mercredi des Cendres
au dimanche de Pentecôte, un chemin de re-création ».
Après la messe de 19h, un bol de soupe à la salle
Saint-Augustin sera proposé à tous.
Des enveloppes pour le partage de carême seront disponibles dès ce jour-là.

Retraite de Carême
Du mardi 12 au vendredi 15 mars, quatre soirées
seront prêchées par le Père Fabrice du Haÿs, curé de
Vélizy sur le thème : « Disciples et apôtres selon le
projet du Christ ». Venir au Christ pour l’aimer, le
suivre, le servir et l’imiter, afin qu’il nous envoie
« évangéliser les pauvres » comme le dit Jésus dans la
synagogue de Nazareth.
Chacune de ces soirées aura le même déroulement :
19h00 : messe à l’église
19h45 : buffet de carême salle St-Augustin
20h30 : causerie, prière, méditation
22h : Complies

Pour les personnes qui ne ressortent pas le soir, une
autre démarche sera proposée par le Père Sütterlin le
jeudi de 15h à 16h30, à partir du jeudi 14 mars et
jusqu’au jeudi 11 avril. Il prendra comme support de
ces rencontres l’exhortation apostolique du Pape Fran-
çois sur l’appel à la sainteté Gaudete et exultate.

Chemin de croix
Chaque vendredi de carême à 12h30 dans l’église, un
chemin de croix sera prêché (compter 45 minutes)
Vénération de la couronne d’épine
À Notre-Dame, chaque premier vendredi du mois et
chaque vendredi de Carême, à 15h, exposition de la
couronne d’épines. Après une courte liturgie de la Parole, la vénération par les fidèles dure jusqu’à ce que
tous aient pu vénérer cette insigne relique de la chré-
tienté. Méditation spirituelle durant la vénération.


Les multiples formes de la pénitence dans la vie chrétienne

- 1434 La pénitence intérieure du chrétien peut avoir des expressions très
variées. L’Écriture et les Pères insistent surtout sur trois formes : le jeûne,
la prière, l’aumône (cf. Tb 12,8 ; Mt 6,1-18), qui expriment la conversion par
rapport à soi-même, par rapport à Dieu et par rapport aux autres. A côté de
la purification radicale opérée par le Baptême ou par le martyre, ils citent,
comme moyen d’obtenir le pardon des péchés, les efforts accomplis pour
se réconcilier avec son prochain, les larmes de pénitence, le souci du salut
du prochain (cf. Jc 5,20) l’intercession des saints et la pratique de la charité
"qui couvre une multitude de péchés" (1P 4,8).

- 1435 La conversion se réalise dans la vie quotidienne par des gestes de
réconciliation, par le souci des pauvres, l’exercice et la défense de la
justice et du droit (cf. Am 5,24 ; Is 1,17), par l’aveu des fautes aux frères, la
correction fraternelle, la révision de vie, l’examen de conscience, la direction spirituelle, l’acceptation des souffrances, l’endurance de la persécution
à cause de la justice. Prendre sa croix, chaque jour, et suivre Jésus est le
chemin le plus sûr de la pénitence (cf. Lc 9,23).

- 1436 Eucharistie et Pénitence. La conversion et la pénitence quotidiennes
trouvent leur source et leur nourriture dans l’Eucharistie, car en elle est
rendu présent le sacrifice du Christ qui nous a réconciliés avec Dieu ; par
elle sont nourris et fortifiés ceux qui vivent de la vie du Christ ; "elle est
l’antidote qui nous libère de nos fautes quotidiennes et nous préserve des
péchés mortels" (Cc. Trente : DS 1638).

- 1437 La lecture de l’Écriture Sainte, la prière de la Liturgie des Heures et
du Notre Père, tout acte sincère de culte ou de piété ravive en nous l’esprit
de conversion et de pénitence et contribue au pardon de nos péchés.

- 1438 Les temps et les jours de pénitence au cours de l’année liturgique (le
temps du carême, chaque vendredi en mémoire de la mort du Seigneur)
sont des moments forts de la pratique pénitentielle de l’Église (cf. SC 109-
110 ; CIC 1249-1253 CIO 880-883). Ces temps sont particulièrement
appropriés pour les exercices spirituels, les liturgies pénitentielles, les
pèlerinages en signe de pénitence, les privations volontaires comme le
jeûne et l’aumône, le partage fraternel (œuvres caritatives et missionnaires).

- 1439 Le mouvement de la conversion et de la pénitence a été merveilleusement décrit par Jésus dans la parabole dite "du fils prodigue" dont le
centre est "le père miséricordieux" (Lc 15,11-24) : la fascination d’une
liberté illusoire, l’abandon de la maison paternelle ; la misère extrême dans
laquelle le fils se trouve après avoir dilapidé sa fortune ; l’humiliation profonde de se voir obligé de paître des porcs, et pire encore, celle de désirer
se nourrir des caroubes que mangeaient les cochons ; la réflexion sur les
biens perdus ; le repentir et la décision de se déclarer coupable devant son
père ; le chemin du retour ; l’accueil généreux par le père ; la joie du père : ce
sont là des traits propres au processus de conversion. La belle robe,
l’anneau et le banquet de fête sont des symboles de cette vie nouvelle,
pure, digne, pleine de joie qu’est la vie de l’homme qui revient à Dieu.et au
sein de sa famille, qui est l’Église. Seul le cœur du Christ qui connaît les
profondeurs de l’amour de son Père, a pu nous révéler l’abîme de sa
miséricorde d’une manière si pleine de simplicité et de beauté. (Caté-
chisme de l’Église Catholique)

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011