Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du 1er septembre 2019

Edito du 1er septembre 2019

Tissu
Comme un bon médecin, le Seigneur Jésus donne la
bonne prescription au bon moment… L’évangile de ce
dimanche nous invite à la fraternité qui n’est pas mondanité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner,
n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de
riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation
et ce serait pour toi un don en retour. Au contraire, quand
tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce
qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu
à la résurrection des justes. »
Bien sûr, en parlant ainsi, Jésus risque de n’être pas
entendu. Ses paroles ont quelque chose de très — trop ?
— rude… Mais nous pouvons peut-être y recevoir
comme une feuille de route : si chacun de nous faisait
l’effort, durant l’année, de rencontrer volontairement dans
la paroisse une autre personne qu’il ne connaît pas, en
dehors de son ou ses cercles habituels de relation. Une
vraie rencontre, pour s’intéresser vraiment à l’autre, simplement parce que Jésus nous donne les uns aux autres
comme des frères et sœurs.
La paroisse est une école de la charité toute simple.
Nous écrivions dans nos orientations pastorales de
2016 : « Il est important que, dans notre vie paroissiale,
chacun perçoive qu’il est personnellement attendu et que
sa présence est précieuse pour tous. » Par l’évangile de
ce dimanche, le Seigneur Jésus nous appelle, chacun, à
sortir de la zone de confort de nos relations habituelles
pour entrer dans d’autres relations, celles qu’il tisse entre
nous. Si déjà nous prenions la décision, chaque dimanche, de saluer d’une poignée de mains la personne à
côté de laquelle nous nous asseyons, ou qui vient
s’asseoir auprès de nous, et qu’à la sortie de la messe,
chaque dimanche, nous allions parler à quelqu’un que
nous ne connaissons pas… ? Si seulement… Nous verrions grandir le Royaume !
Père Emmanuel Schwab, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011