Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| L’ETE A SAINT LEON | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 19 janvier 2020 « C’est lui...

Edito du dimanche 19 janvier 2020 « C’est lui...

Edito du dimanche 19 janvier 2020
« C’est lui le Fils de Dieu »

Cette affirmation est le témoignage que rend Jean le
Baptiste après qu’il a vu l’Esprit descendre sur Jésus
le jour de son baptême. Ce témoignage de Jean est
pour une double invitation.
D’abord, ce témoignage de Jean renferme l’identité
de Jésus et toute sa mission. En effet, Jésus est
présenté par Jean le Baptiste comme l’Agneau de
Dieu et le Fils de Dieu. Au-delà de toutes les considérations sémantiques — où selon le langage biblique l’Agneau signifie tout à la fois le serviteur, le
fils et l’agneau pascal —, en désignant Jésus
comme "l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du
monde", Jean le Baptiste révèle le sens et l’ampleur
de la mission de Jésus. Par sa mort rédemptrice, il
réconcilie les hommes avec Dieu. C’est ce qui est
exprimé dans la 5e Préface du Temps pascal :
« …quand il s’offre pour notre salut, il est à lui seul
l’Autel, le Prêtre et la Victime ». Par ce témoignage,
Jean le Baptiste nous ouvre à la dimension universelle du salut : le salut de Dieu ne concerne plus que
le seul peuple d’Israël. D’où la présentation de Jésus
comme "l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du
monde".
Ensuite, ce témoignage de Jean est une interpellation pour chacun de nous. Face à cette identité de
Jésus et sa mission, nous sommes invités à nous
interroger quant à notre adhésion à Jésus et au salut
qu’Il nous obtient par sa mort. Et pour avoir déjà
connu Jésus, nous avons à l’annoncer autour de
nous afin de dire à la suite de Jean : « Moi, j’ai vu, et
je rends témoignage ».
Père Davy BANGUÉ

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011