Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| L’ETE A SAINT LEON | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 5 février 2020

Edito du dimanche 5 février 2020

Que fais-tu là ? Que dis-tu là ?
car le royaume des cieux est proche »
Dire que cet événement que nous fêtons aujourd’hui est le
quatrième mystère joyeux du chapelet est assez étonnant…
Sous le même vocable, « leur purification », l’évangile
nous parle de la purification de la jeune accouchée, et du
rachat du fils aîné. Tout cela conformément à la loi de
Moïse.
Frères bien-aimés, je souhaite vous rappeler cette loi pour
nourrir votre libre méditation de cet événement radieux.
Si une femme est enceinte et accouche d’un garçon, elle
sera impure pendant sept jours, et pendant trente-trois
jours encore, elle restera à purifier son sang. Puis, si elle
ne trouve pas une somme suffisante, elle prendra deux
jeunes pigeons, l’un pour l’holocauste et l’autre pour le
sacrifice pour la faute. Le prêtre accomplira sur la femme
le rite d’expiation, et elle sera purifiée. » (Lv 12, 2b.4.8)
Le Seigneur dit à Moïse : « Consacre-moi tous les premiers-nés parmi les fils d’Israël, car ils m’appartiennent ».
Puis Moïse dit au peuple : « Quand ton fils te demandera :
‘ Que fais-tu là ?’, tu lui diras : ‘C’est par la force de sa
main que le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte, de la
maison d’esclavage. C’est pourquoi j’offre en sacrifice au
Seigneur tous les premiers-nés de sexe mâle ; mais le
premier-né de mes fils, je le rachète’ » (Ex 13, 2.14.15b)
Jésus aurait-il besoin d’être racheté ?
À moins que l’événement annonce son rachat à la mort, et
donc le nôtre (cf He) ?
Marie, toujours vierge, aurait-elle besoin d’être purifiée ?
Ou bien est-elle associée à l’œuvre rédemptrice de Jésus,
puisque le quatrième mystère joyeux est le premier des
sept glaives de douleur qui ont transpercé son cœur.
Joseph, que fais-tu là ? Siméon, que dis-tu là ?
Contemplons la Lumière, plus tard nous comprendrons.
Jean Villeminot, diacre

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011