Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| L’ETE A SAINT LEON | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 1er Mars 2020

Edito du dimanche 1er Mars 2020

« Arrière, Satan ! »

« Arrière, Satan ! », tel a été l’ordre que Jésus a intimé au tentateur après que ce dernier n’a pas pu le séduire. Les Évangiles situent le récit de la tentation de Jésus au tout début de son ministère public, notamment après les quarante jours de jeûne et de prière qui ont suivi son baptême. Jésus est confronté à trois tentations qui renvoient à la vie quotidienne de chaque être humain : la nourriture ; la puissance et le pouvoir. Jésus résiste à ces tentations en présentant Dieu comme le Véritable Bien ainsi que le soulignait le Pape Benoit XVI : « Du combat contre Satan, Jésus sort en vainqueur : à la divinisation mensongère du pouvoir et du bien-être, à la promesse mensongère d’un avenir qui garantit tout à tous grâce au pouvoir et à l’économie, il oppose la nature divine de Dieu, Dieu comme véritable bien de l’homme » (Joseph Ratzinger, Jésus de Nazareth. La figure et le message, p. 151).

La victoire de Jésus sur le tentateur est un message d’espérance… Avec lui nous pouvons dire au tentateur : « Arrière, Satan ! ». En effet, dans notre vie, nous sommes confrontés à de diverses tentations mais pour ne pas faillir comme le premier homme et la première femme (1ère lecture) qui ont cédé à la ruse du serpent, nous avons à compter sur l’aide de Dieu.

Imitons Jésus qui s’est retiré pour jeûner et prier. Faisons de ce temps de carême « le moment favorable » pour nous rapprocher davantage de Dieu. Avec Jésus prions pour que le Seigneur « ne nous laisse pas entrer en tentation » !

Père Davy BANGUÉ

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011