Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du 13 février 2011

Edito du 13 février 2011

6ème dimanche du Temps ordinaire
La loi traversée par la grâce...
« Vous avez appris.. et moi je vous dis... »

Le grand discours de Jésus sur la montagne est en effet scandé par cette
affirmation magistrale qui met en relief son autorité comme source d’une vie
toujours renouvelée, toujours orientée vers un avenir meilleur...

La loi de l’Evangile n’est pas une loi au sens courant du mot, c’est-à-dire un
commandement qui s’impose de l’extérieur sous peine de sanctions. C’est une
loi au sens où l’on dit par exemple, que la loi de l’arbre est de porter du fruit.

Une loi qui est l’épanouissement d’une vie qui nous est donnée au plus profond
de nous-mêmes. Et cette loi de vie, c’est le Christ.

C’est parce que le Christ vit en moi comme réconciliation et pardon que, du
dedans de ma conscience, il me sollicite à la réconciliation et au pardon envers
mes frères.

C’est parce qu’il est entré en moi comme fidélité et amour sans réserve que, du
dedans de mon coeur, il me tient fidèle dans l’amour.

C’est parce qu’il est entré en moi comme vérité absolue sur Dieu et sur
l’homme, qu’il oblige mon langage à dire « oui » si c’est « oui » et « non » si
c’est non.

Nous ne pouvons saisir l’opportunité de ce que Jésus nous dit dans cette
invitation à nous dépasser pour nous trouver au plus profond de ce que la
grâce produit en nous, que si nous réalisons mieux ce que saint Paul confiait
aux Galates : « ce n’est plus moi qui vis c’est le Christ qui vit en moi »
(Ga 2,20).

Puisse chaque eucharistie renouveler la grâce d’une telle communion.

_ Père Fleuriot de Langle, prêtre à St Léon

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011