Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du 20 mars. 2ème dimanche de Carême

Edito du 20 mars. 2ème dimanche de Carême

Commentaire de la Transfiguration
par le Pape Benoît XVI.

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et
Jean, et il les emmena seuls sur une
haute montagne.
Nous retrouverons ces
trois disciples sur le mont des Oliviers, à
l’heure de l’ultime angoisse de Jésus.
Cette scène contraste avec celle de la
Transfiguration, mais toutes deux,
néanmoins, sont indisssociablement
liées [...] Si nous cherchons une
interprétation, il y a d’abord en arrièrefond
le symbolisme général de la
montagne : la montagne comme lieu
d’élevation, non seulement d’ascension
extérieure, mais aussi d’élevation
intérieure. La montagne comme
libération du fardeau de la vie
quotidienne, comme respiration de l’air
pur de la création, la montagne du haut
de laquelle on embrasse l’étendue de la
création et sa beauté, la montagne qui
me donne une élévation intérieure et qui
me fait pressentir le Créateur [...]
Luc est le seul à avoir évoqué le but de
l’ascension, "il alla sur la montagne pour
prier", avant de relater ensuite
l’événement dont les trois disciples sont
témoins : "Pendant qu’il priait, son
visage apparut tout autre, ses vêtements
devinrent d’une blancheur éclatante"
(Lc 9,29).
La Transfiguration est un événement de
prière.
Ce qui devient visible, c’est ce qui se
passe quand Jésus parle avec le Père,
l’intime unité de son être avec Dieu, qui
devient pure lumière. Dans son union
avec le Père, Jésus est lui-même lumière
de lumière.
Ce qu’il est au plus intime de
lui-même et ce que Pierre avait tenté de
dire dans sa confession de foi, tout cela
devient même, à cet instant, perceptible
par les sens : l’être de Jésus dans la
lumière de Dieu, son propre être lumière
en tant que Fils [...].
Le vêtement blanc de lumière que porte
Jésus lors de la Transfiguration parle
aussi de notre avenir. Dans la littérature
apocalyptique, les vêtements blancs sont
l’expression des êtres célestes. Ainsi
l’Apocalypse de Jean parle de vêtements
blancs que porteront ceux qui seront
s au vé s . Mais nous est aussi
communiqué quelque chose de nouveau :
les vêtements des élus sont blancs parce
qu’ils les ont lavés et blanchis dans le
sang de l’agneau, ce qui signifie que, par
le Baptême, ils sont liés à la Passion de
Jésus, et que sa Passion est la
purification qui nous rend le vêtement
d’origine que nous avons perdu par le
péché. Par le Baptême, nous avons été
revêtus de lumière avec Jésus et nous
sommes devenus nous-mêmes lumière.
Benoît XVI, Jésus de Nazareth,
vol. 1, pages 333-346

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011