Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 18 septembre 2011

Edito du dimanche 18 septembre 2011

25ème dimanche du temps ordinaire

Le catéchiste, figure parfaite du missionnaire

Comme chaque année, de nombreux collégiens et lycéens s’inscrivent à l’aumônerie.
Et c’est une occasion pour les catéchistes de redécouvrir le sens de cette mission si
importante.
La catéchèse, du grec katèckèsis, signifie l’action d’instruire de vive voix, faire retenir
aux oreilles. Le poids des mots suffirait à indiquer la responsabilité que portent
les catéchistes et l’urgence à faire connaître un message qui ne peut être tu.
Le catéchiste ne cherche pas d’abord à donner un peu de son temps aux jeunes ni
à se rendre utile. Il est en réalité, même s’il n’en a lui-même qu’une conscience
confuse, un héraut de Dieu
. Sa mission est de faire retentir aux oreilles de tous ce
que Dieu veut dire au monde. La figure du catéchiste se rapproche ainsi, mutatis
mutandis, de celle du prophète. L’un et l’autre, sous des modalités différentes,
s’identifient au messager dont parlait Isaïe : « La voix du Seigneur disait : qui enverrai-
je ? » (Is 6,8). L’un et l’autre annoncent et font retentir ce que Dieu dit à des
« oreilles » qui ne sont pas forcément disposées à entendre.

Or les raisons pour lesquelles les jeunes n’entendent pas sont diverses.
Leurs oreilles et leurs coeurs sont saturés de musique certes mais aussi d’interrogations
.
A cause de leur âge, leur intelligence est parfois sans tuteur pour comprendre
les Ecritures. Mais y a-t-il meilleur auditeur à qui annoncer l’Evangile que l’adolescent
assoiffé de vie, de liberté et de connaissance ? Dans les Actes des Apôtres,
Philippe fait route avec un eunuque de la reine d’Ethiopie qui lit un texte d’Isaïe.
Philippe lui demande : « Comprends-tu ce que tu lis » et l’eunuque lui répond :
« Comment pourrais-je comprendre s’il n’y a personne pour me guider » (Ac 8,30-
31).
Le catéchiste ne peut parvenir à « faire retentir » le message de Dieu qu’en rendant
accessible à tous le sens des Ecritures et de la volonté de Dieu.
Les catéchistes ont souvent conscience d’être imparfaits et craignent de ne pas être à
la hauteur de la mission sous prétexte qu’ils manquent de formation théologique.
Mais ils en viennent ainsi à oublier que le seul fait de faire « résonner » une Parole
de l’Ecriture à l’oreille d’un adolescent dresse en lui l’échelle du salut par laquelle
Dieu descendra dans son âme pour y régner
Père Jean-Bosco Edzang, vicaire.

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011