Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 2 octobre 2011

Edito du dimanche 2 octobre 2011

26ème dimanche ordinaire.
Priez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu gardera votre coeur et votre intelligence dans le Christ Jésus.

Dieu connaît mes besoins, alors pourquoi les lui présenter ? Allons-nous le tirer par la manche pour attirer son attention ? Cette approche serait évidemment ridicule.
Notre prière ne provoque pas de changement en Dieu. Mais prier va nous changer nous même.

Présenter nos demandes à Dieu nous met d’abord en présence de nos manques, de nos faiblesses et de nos défaillances.
Lorsque nous les exprimons nous en voyons l’importance, bien réelle. Mais en exprimant nos demandes au Seigneur, nous comprenons leur origine profonde, leur légitimité. Nous prenons conscience que notre liberté est plus grande que cette faiblesse qui nous pèse, que nos épreuves n’altèrent pas notre dignité.

En présentant nos demandes à Dieu, nous redécouvrons notre dignité. Nous redécouvrons que nous sommes capables de porter une parole. Nous redécouvrons notre espérance. Notre parole est attendue ! Lorsqu’un enfant confie son chagrin à sa mère, il n’attend pas de celle-ci un coup de baguette magique. Il attend que son chagrin soit connu et que sa mère soit avec lui dans l’épreuve.
Alors la paix peut s’établir. L’épreuve n’est pas annulée mais elle n’est plus absurde. Elle devient l’occasion d’éprouver l’amour qui m’accompagne et auquel je suis encore plus attentif parce que je suis dans l’épreuve. Alors je retrouve un dynamisme et une orientation, alors mon coeur et mon intelligence sont saisis par le Christ.

La prière m’aura découvert que Celui qui est venu partager notre vie m’accompagne aujourd’hui dans mon épreuve. La prière me fera percevoir que Celui qui a été relevé de la grande épreuve me relève et m’encourage à aller avec lui assister mon frère qui attend ma présence et mon action dans le Christ Jésus. Etienne Maître, diacre

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011