Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Année Sainte Geneviève à St Léon | Coup de main à la paroisse ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 1er janvier 2012

Edito du dimanche 1er janvier 2012

SAINT MARIE MERE DE DIEU.

Une année s’est achevée. Faut-il regarder
ce qu’elle fut sur le plan national, international
ou personnel ? Sans doute est-il bon parfois de
regarder en arrière pour mieux préparer l’avenir
si nous acceptons que ce regard ne soit pas que
nostalgie ou optimisme béat.
Pour beaucoup, ces derniers mois furent
difficiles ; la crise dont on nous rebat les oreilles
est une réalité qui va sans doute marquer
durablement toutes nos sociétés. Les conflits et
les persécutions sont encore présents en de
nombreux endroits et les efforts incroyables
d’hommes de paix -et parmi eux de nombreux
chrétiens- semblent parfois ne pas avoir d’écho
dans les coeurs envahis par la haine.
Dans ce monde, dont le Pape Paul VI disait déjà
qu’il était « splendide et dramatique », nous ne
savons plus très bien qui est en mesure
d’imposer une direction qui respecterait le plus
faible et le plus pauvre, qui se préoccupe
vraiment du Bien Commun…Ce sont là les signes
d’une crise très profonde de civilisation, de
culture et d’éthique qui sera, espérons-le, au
coeur des débats lors des prochaines
élections .nationales.
Mais nous ne pouvons en rester là. Les
chrétiens plus que d’autres, ont cette mission
inestimable d’être des passeurs d’espérance.
Parce que Dieu a pris chair de notre chair, nous
savons qu’Il est présent à ce monde, à tout
homme et que le cours de l’histoire a été
définitivement marqué par l’Alliance scellée
dans le sang du Christ.
Le mystère de Noël nous engage à vivre de la
promesse de Dieu :« Rien ne pourra nous séparer
de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ. »
Ne croyons pas alors que nous sommes
impuissants.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
L’amour donné n’est jamais perdu. Mais
interrogeons-nous également. Gardons-nous au
coeur, cette faculté d’indignation qui nous
empêche de nous résigner à un confort
tranquille, de nous satisfaire de l’injustice et des
déviances de notre société ? Acceptons-nous de
nous risquer, au nom de l’Évangile, pour que
des choses changent au sein de notre famille ou
notre immeuble, dans notre quartier ou le
monde dans lequel nous vivons . Ne nous
défaussons pas sur d’autres, de la mission
prophétique que nous recevons de notre
baptême…
C’est bien le sens de la dynamique « Paroisse en
mission » voulue par notre Archevêque, avec
pour cette troisième année : « L’éthique et la
solidarité. »
Une année s’achève, une autre commence. Les
promesses, dit-on parfois cyniquement,
n’engagent que ceux qui les entendent ; et si
nous décidions, non pas de promettre mais
d’agir. Pas pour sauver le monde. Le Christ, il y a
deux mille ans, l’a déjà fait ! Mais pour
manifester que ce salut n’est pas une utopie,
mais le présent de Dieu à notre histoire.
Marie, la Sainte Mère de Dieu a permis, par son
« oui » cette présence de Dieu en notre histoire
humaine. Puisse-t-elle ne cesser de nous
montrer en cette année 2012, le chemin…

Très belle et Sainte année à tous.
Père Bruno Lefèvre Pontalis, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011