Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 22 janvier 2012

Edito du dimanche 22 janvier 2012

« Tous, nous serons transformés par la victoire
de Notre Seigneur, Jésus-Christ » 1Co, 15

Ce que l’apôtre Saint Paul affirme ainsi aux chrétiens de Corinthe déjà divisés, a
été retenu cette année comme thème de prière et d’espérance, en cette semaine
consacrée à l’Unité de toutes les confessions chrétiennes…

Transformés par la Victoire du Christ, c’est-à-dire en son mystère pascal, en
sa mort et sa résurrection, tel est l’objectif des baptisés lorsqu’ils prient l’Esprit
Saint de les soutenir dans l’édification de l’Unité visible de l’Église du Christ,
Une, Sainte, Catholique et Apostolique.

En octobre prochain, nous commémorerons le 50ème anniversaire de l’ouverture du
Concile Vatican II, déclaré par le Bienheureux pape Jean XXIII comme
oecuménique, c’est-à-dire s’adressant à toute la terre habitée.
Ce fut en effet le premier objectif du Concile : présenter au monde entier l’Église
de Jésus-Christ comme étant le Corps animé par l’Esprit Saint au-delà de toutes
frontières, pour le salut de l’humanité.

Benoît XVI nous a déjà informés qu’à partir de cet anniversaire, il déclarerait 2012-
2013 l’année de la foi comme fondement de l’Unité toujours à construire…
Déjà nous pouvons reconnaître l’immense chantier de cette construction depuis
50 ans. Les adversaires, ou à tout le moins, les concurrents au nom de leur
appartenance à une confession qui se voulait exclusive des autres, se regardent
aujourd’hui comme des partenaires dignes de respect et d’entraide dans un esprit
beaucoup plus fraternel et ouvert.

« Rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps »
(prière eucharistique n°2). C’est bien dans la foi en la Présence et l’Action de
l’Esprit Saint qui a ressuscité Jésus d’entre les morts qu’est nourrie notre
espérance : rendre visible l’Unité de l’Église en étant nous-mêmes facteur d’union
dans nos familles et nos communautés...

Père Dominique Fleuriot de Langle

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011