Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 4 mars 2012

Edito du dimanche 4 mars 2012

_ Chantal Delsol à saint Léon le 9 mars ! Ne manquez pas !

Dans le cadre de la prochaine assemblée paroissiale du 9 mars 2012 à saint
Léon, notre invitée sera Chantal Delsol, professeur de philosophie à Marne-La-
Vallée, historienne des idées politiques, membre de l’Académie des Sciences
morales et politiques, fondatrice de l’Institut de recherche Hannah Arendt,
éditorialiste au Figaro et à Valeurs actuelles, etc.

Vous trouverez le programme sur les présentoirs de l’église.)
Thème : « La solidarité comme une conséquence de l’Ethique »
19h15 salle saint Paul (collation)
20h00 dans l’église (enseignement, questions-réponses, etc.)

Quelques bonnes raisons de ne pas manquer ce rendez-vous
Chantal Delsol est un penseur « catholique »
Outres les nombreuses filiations intellectuelles que sa pensée entretient avec
les auteurs comme Aristote, Hannah Arendt, José Ortega, Julien Freund, etc.,
Chantal Delsol puise aussi ses convictions dans la foi chrétienne catholique.
Cette pluralité d’héritages philosophiques unifiés autour de sa foi, fait d’elle un
éclaireur avisé pour tout chrétien écartelé entre sa foi et les réalités économiques
et politiques.
Elle défend une certaine éthique dans un monde matérialiste
« Nous pouvons bien injurier l’argent : mais nous n’avons rien d’autre. S’agit-il
de considérer le drame des pauvretés renaissantes, le drame de l’illettrisme au
sein de l’Education nationale, le drame de la délinquance des mineurs ?
Nos experts se penchent sur ces catastrophes et s’écrient immanquablement :
de l’argent ! Il faut plus d’argent ! Sans jamais s’aviser qu’il faudrait peut-être
davantage de famille unie, davantage de temps pris par les parents pour l’éducation,
davantage de courage ou d’énergie pour travailler, davantage de sens de
l’honneur pour assumer son sort, etc ;
autrement dit : davantage de biens spirituels…Notre matérialisme provient
directement de notre mépris des convictions spirituelles
 »
(cf. « Contre l’argent roi ! », dans Le Figaro du 09/12/2011).

Disciple d’Aristote, elle est une « Sage-femme » ou maïeuticienne des temps
modernes
« L’effacement du sens tient à la situation particulière de l’homme contemporain
[...] L’homme de la modernité a voulu rompre ses amarres : ou transformer les
données de sa condition […] Pour lutter contre les destins, il assassine en même
temps ses propres structures d’existence. Il tente de se débarrasser de l’autorité
politique, de l’antinomie entre le bien et le mal, de Dieu et de l’imperfection en
général […] Si ce temps est malade, ce pourrait bien être d’une maladie d’espérance
 » (cf. Le souci contemporain, éd. Table Ronde, Paris, 2004, p.22-25).

P. Jean-Bosco Edzang, vicaire

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011