Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 1er avril 2012

Edito du dimanche 1er avril 2012


"J’ai tout donné pour toi "

Pour nous, chrétiens, la vraie, la grande question de la vie n’est pas :
« Dieu existe-t-il ? » Non, la vraie, la grande question de la vie est :
« Si Dieu existe, est-ce que j’existe pour Lui ? ».

Après tout, on veut bien que Dieu existe.
En soi, çà ne dérange personne et, à la limite, cela ne change rien à rien.
Dieu existe...point final.
Oui, mais si j’existe pour Lui, cela change tout.
Quand sommes-nous sûrs d’exister pour quelqu’un ?
Quand nous sommes aimés. Et quand l’amour nous est manifesté.

L’amour, ce ne sont pas des mots qui suffisent à le prouver, mais
ce sont les actes qui le manifestent. Et nous savons d’expérience alors,
que quelqu’un nous aime.
Chacun de nous existe pour Dieu, parce que chacun est aimé de Lui.
Et Il l’a manifesté
.
Comment ? Par Jésus. Jésus est un « manifestant » permanent.
Il manifeste Dieu. Il révèle comment Dieu se comporte par rapport
à nous. Toute la vie de Jésus, toute sa mort manifestent et révèlent une
passion. La passion de Dieu pour chacun de nous.

Chacun sait que toute passion est à risques.
Quand elle n’est pas partagée ou quand elle est brisée, elle rend fou.
Fou d’amour. Fou de douleur. Fou de douleur amoureuse.
Jésus est victime de sa passion pour nous.
Par amour, Il se laisse accabler par une violence injuste, par amour,
Il se laisse torturer et mettre à mort.
Il aurait pu échapper à tout cela par sa propre puissance. Mais Il ne l’a pas
voulu. Parce qu’Il est le manifestant de l’amour de Dieu.
Dieu s’obstine jusqu’au bout dans l’amour.
Même avec ses ennemis. Cela devait être manifesté. Jésus l’a fait...et
cette manifestation, cette obstination parce qu’elle vient de Lui, nous sauve.
« J’ai tout donné pour toi » ! Voilà le message de cette merveilleuse
Semaine Sainte. Elle mérite que nous la vivions de manière exceptionnelle !
Père Bruno Lefèvre Pontalis, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011