Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
À noter
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 20 mai 2012

Edito du dimanche 20 mai 2012

Le monde.
_Le chrétien est dans le monde et non pas du monde. Plus encore : il est envoyé, par le Christ, dans le monde, alors qu’il n’est pas du monde. Cela est constitutif de son être de chrétien. L’enjeu est tellement important qu’il est l’objet de la prière du Christ au Père, au moment même où il va livrer sa vie pour le salut de la multitude. Nous avons un nouveau président de la République, et j’entends, ici ou là, des propos alarmistes, des invitations à la résistance. Et même autre chose…Et cela m’amène à deux réflexions.

Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent, dit le psaume. Il nous faut aimer ce monde, comme Jésus l’a aimé, comme le Père l’a aimé en envoyant son Fils. Il nous faut aussi, en même temps, être témoin de la vérité dans un monde qui se pose souvent cette question : « Qu’est-ce que la vérité ? » Un monde où le mensonge sur l’homme fait bien des victimes. L’amour du monde sans la vérité devient très vite compromission, relativisme, concessions…Dieu, par la bouche des prophètes, n’a cessé de stigmatiser les collusions de son peuple et de ses responsables. La vérité sur le monde, sans l’amour, devient tout aussi vite exclusion, haine, communautarisme. Le Christ n’a cessé de le montrer aux pharisiens, aux justiciers légalistes. La vérité ne peut pas être « ma »vérité, comme on l’entend parfois, pas plus qu’elle ne peut être la vérité d’un parti ou d’une communauté. La vérité doit être recherchée avec courage. Nous devons savoir que l’intelligence de l’homme, certes blessée, recherche, par nature, la vérité. Nous chrétiens, nous avons la grâce, et donc la responsabilité, que notre intelligence soit guérie et éclairée par la lumière de la révélation. Le monde a un besoin urgent de chrétiens intelligents et bien formés, humainement et spirituellement. Pour un dialogue responsable et courageux avec le monde.
L’amour suppose la compassion, la pitié, le pardon. Il n’y a pas d’amour sans don de soi, jusqu’au don de sa vie s’il le faut.
Dieu est le Père tout-puissant, nous dit la foi catholique. Cela veut dire que la vérité et l’amour sont diffusifs d’eux-mêmes, sans limite, parce qu’ils sont de Dieu. Le mensonge et la haine sont contagieux hélas, mais seulement contagieux, parce qu’ils sont du démon. Il n’y a pas de Dieu du mal. Celui qui « voit » cela, vit dans l’Espérance. Jésus est vainqueur du monde, il l’affirme lui-même ; le chrétien aussi, nous affirme saint Jean. Que ce nouveau quinquennat soit l’occasion, pour les chrétiens, de faire progresser le monde dans la connaissance de la vérité, et dans l’inventivité de l’amour.
Telle est ma prière aujourd’hui.

Jean Villeminot, diacre permanent.

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011