Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 27 mai 2012

Edito du dimanche 27 mai 2012

L’Esprit Saint apparait souvent comme le parent pauvre de la Trinité.
Nous nous représentons le Christ, nous nous adressons au Père.
Spécialement pendant la messe, nous méditons sur la vie de Jésus, nous
proclamons seul ou ensemble, le Notre Père. Mais notre prière est rarement
tournée vers l’Esprit Saint, seul.

Pourtant chaque prière de la messe se termine par : « dans l’unité du Saint
Esprit... » et nous professons dans le Credo : « je crois en l’Esprit Saint
(…) avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire. »
Serions-nous paresseux, oublieux ou ennuyés par la « Troisième personne »
de la Trinité ?
En fait, comme le dit le Pape Léon XIII, « si le Christ est la tête de l’Eglise,
le Saint Esprit en est l’âme ». Or l’âme est le principe de vie sans lequel on
ne peut rien faire.
Si je prie, c’est parce que l’Esprit est en moi.
Si j’écoute la Parole de Dieu, c’est grâce à l’Esprit.
Si je vis chrétiennement, c’est par la force de l’Esprit.
Prenons une comparaison : ce que je suis en train de lire, je ne peux le lire
que parce qu’il y a de la lumière autour de moi. Or cette lumière est une
présence matérielle, à la fois onde et particule, mais la lumière EST.
Et cette lumière est tellement nécessaire que nous n’y faisons plus
attention, sauf lorsqu’elle manque.

L’Esprit Saint est à notre vie ce que la lumière est à notre marche :
tellement vitale que l’on n’y prend plus garde.
Aujourd’hui, en cette fête de Pentecôte, nous célébrons cette lumière.

Alors fêtons, en ce jour, Celui qui nous permet de vivre en chrétien et
d’avoir le souci de la Mission de l’Église.

Et pour une fois, ne faisons pas d’économie de lumière, demandons au
Seigneur de tout allumer, en grand, pour discerner dans notre vie et notre
monde ce qui lui plait et ce qui doit être converti…

Père Bruno Lefèvre Pontalis, curé

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011