Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| Bénévolez-vous en 2019 | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 24 juin 2012

Edito du dimanche 24 juin 2012


Saint Jean-Baptiste

Un baptême de conversion.
Jean-Baptiste prépare le chemin du Seigneur et propose un baptême
de conversion. Comme les contemporains du Christ et de Jean-
Baptiste il nous faut oser la conversion. Il nous faut prendre au
sérieux les appels de ceux que le Seigneur a mis sur notre route
pour nous inviter à sortir de notre torpeur quotidienne.
Appels à aller nous confronter à l’aridité du désert, à retrouver le
sens de nos actes, à nous mettre à l’eau pour, transis et ruisselants,
reprendre la route avec un coeur assaini, avec une conscience
clarifiée.

Il nous faut oser la conversion sans nous laisser retenir par la voie
cynique qui nous dit que cette conversion sera sans lendemain et
que le poids de nos fautes écrasera notre faiblesse.
Il nous faut oser pour annoncer que nous n’acceptons pas le
scandale de notre péché, que notre conscience s’indigne devant
notre péché comme elle s’indigne devant le scandale du mal.
Il nous faut oser surtout car le Christ nous saisit dans le sursaut de
notre effort de conversion. Le Christ est là alors même que nous
nous sentons isolés et démunis dans cet effort. Le Christ est là qui
nous éclaire, qui nous montre un chemin. Il vient redonner souffle
et chaleur à nos corps qui sortent de l’eau. Il vient transfigurer notre
vie par l’infusion de l’Esprit Saint.

Faible est notre conversion et la conscience de cette faiblesse nous
rend accueillant à la puissance du Christ.
Naïf est notre effort et cette naïveté nous rend disponibles à la voix
de Celui qui vient nous dire "lève-toi et suis-moi".
Osons écouter l’appel à la conversion. Il est appel à mettre notre
espoir dans le Seigneur qui saura faire lever en nous l’homme
nouveau.
Etienne Maître, diacre

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011