Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| 2020, année Sainte Geneviève | COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 28 octobre 2012

Edito du dimanche 28 octobre 2012

"Que veux-tu que je fasse pour toi ?
Quelle étrange question ! La réponse n’est-elle pas évidente ? Pourquoi Jésus interroge-t-il ainsi Bartimée ?

Avant que le Christ ne prenne la parole, Bartimée demande au Fils de David d’avoir pitié de lui. Il exprime un désir d’être reconnu. Il souhaite que ce Jésus qui passe attire l’attention de tous sur l’invalidité de cet homme mis à part et sommé de se taire. Bartimée exprime une douleur et proteste contre le mépris des autres.
Le Christ lui demande de passer de la protestation à la décision, de l’invocation au dialogue. Bartimée est invité à savoir ce qu’il veut. Il est invité à ne pas simplement se plaindre de son état et de l’attitude des autres mais à s’engager. Bartimée est invité à découvrir qu’il a un avenir. Bartimée se plaint d’un destin contraire, le Christ lui révèle qu’il a une vocation. Au début du passage, Bartimée est assis au bord du chemin. Jésus l’appelle, Jésus demande aux disciples de transmettre à Bartimée l’appel du Seigneur. Celui-ci se lève, il rejette le manteau qui l’encombre et devient acteur de sa propre histoire au lieu de la subir. L’appel du Seigneur le met en route. Il devient maintenant capable de discerner quelle est sa route personnelle, sur quel chemin il est attendu.

" Que veux-tu que je fasse pour toi ? " De quoi manques-tu ? Quelle est ton ambition ? Ne reste pas enfermé dans ta solitude, dans ta douleur. Ose croire que tu es attendu. Ose croire que je ne t’apporte pas la pitié mais l’ouverture. Viens découvrir que Dieu sauve. Que ce salut te concerne, qu’il t’interpelle.

Que chacun de nous examine ses faiblesses avec lucidité mais sans amertume. Que chaque membre de notre communauté sache porter à ses frères la révélation de l’appel du Seigneur. Que l’accueil de l’appel amoureux du Christ ouvre notre espoir et notre regard.
Etienne Maître, diacre permanent

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011