Paroisse Saint-Léon (Paris 15e)
| COUP DE MAIN A LA PAROISSE ! | Accueil | Contacts | A votre écoute | Horaires | le journal | images |
Le site d’évangélisation ALETEIA vous propose d’apporter une réponse éclairée sur la foi chrétienne, des sujets de société,...

Suivez le pape François sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Écoutez Radio Notre Dame
Paroisse Saint-Léon
1 place du Cardinal Amette
75015 PARIS
Tél : 01 53 69 60 10
Fax : 01 53 69 60 11
Dans la même rubrique
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Accueil « archives « Edito du dimanche 29 septembre 2019

Edito du dimanche 29 septembre 2019

Vivre pour aimer

La parabole du riche et du pauvre Lazare (Lc 16, 19-
31) invite tout disciple du Christ à aspirer à la vie.
Pas n’importe quelle vie mais la vie éternelle, celle
donnée en abondance par le Christ. Plusieurs pistes
de réflexions s’en dégagent mais retenons en trois :
1) Ce récit nous enseigne que notre avenir a pour réfé-
rence la responsabilité que nous aurons assumée
ici-bas, en regard de la révélation de Dieu. Elle n’a
donc pas pour objectif de nous dire ce qui va se passer
après la mort mais elle nous recadre dans le présent, en
insistant sur la nécessaire prise de conscience que notre
avenir sera déterminé par notre passé et notre présent.
2) Ce récit est aussi une mise en garde contre tous
les procédés de rattrapage après la mort ; il veut
nous repositionner dans l’importance de nos choix
de vie, car au jour du jugement, Dieu ne fera que nous
le rappeler. Il ne condamne donc pas la richesse et ne
prend pas pour référence la pauvreté. Ce serait un mauvais raccourci. Le riche n’est pas mauvais parce qu’il est
riche, mais plutôt parce qu’il a du mal d’être solidaire de
la détresse des plus démunis avec amour.
3) Ce récit nous redit enfin que Dieu attend avec
impatience, tous ceux et celles qui auront répondu à
son invitation d’amour à l’instar d’Abraham. C’est
notre amour pour Dieu et pour le prochain qui servira de référence à la justice divine.
Apprenons donc à vivre pour aimer mais surtout aimer
pour vivre éternellement.
Père Georges Kweto

 

Paroisse Saint-Léon à Paris - 2011